Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Institut français : un contrat d’objectifs sans moyens suffisants


Mercredi 15 février 2017

La commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat a rendu un avis sur le projet de contrat d'objectifs et de moyens (COM) 2017-2019 de l'Institut français, en application de la loi du 27 juillet 2010 relative à l’action extérieure de l’État.

Selon les termes de cet avis, présenté par M. Jacques Legendre (Les Républicains, Nord) et Mme Hélène Conway-Mouret (Socialiste et Républicain, Français établis hors de France), la commission approuve les objectifs assignés à l'Institut français, qui le confortent dans son rôle d'opérateur pivot de la politique culturelle extérieure de la France. Elle regrette toutefois l'absence d'évaluation prévisionnelle des moyens qui lui seront alloués au cours des trois années à venir, alors que ses dotations publiques sont en constante diminution depuis sa création en 2011. La commission souhaite que l’opérateur puisse disposer, à l’avenir, de moyens suffisants pour mettre pleinement en œuvre les objectifs de son COM.

"La dimension culturelle est une composante essentielle de la diplomatie dans le contexte actuel. Cette dimension est de plus en plus concurrentielle, de nombreux pays ayant décidé d’investir ce champ de l’influence, dans lequel la France a été historiquement pionnière. C’est pourquoi il me paraît urgent d’organiser une remontée en puissance de notre diplomatie culturelle", a déclaré M. Jacques Legendre.

Mme Hélène Conway-Mouret a ajouté : " Depuis sa création en 2011, l’Institut français a su impulser une nouvelle dynamique à l’action culturelle extérieure. Son projet de contrat d’objectifs et de moyens est ambitieux et de nature à le conforter dans son rôle d’opérateur pivot, assurant la cohérence de notre diplomatie culturelle. Néanmoins, la stratégie inscrite dans ce COM ne pourra être véritablement mise en œuvre que si les moyens sont au rendez-vous".

Le rapport sera disponible prochainement sur le site du Sénat.

Contact(s) presse :