Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication achève ses travaux sur la gouvernance du football et l’avenir de la francophonie


Mercredi 22 février 2017

Lors de sa réunion du mercredi 22 février 2017, la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, présidée par Catherine Morin Desailly (UDI-UC -  Seine-Maritime), a achevé ses travaux d’information et de contrôle, entamés au printemps dernier, sur la gouvernance du football et l’avenir de la francophonie.

Présidée par Dominique Bailly (Socialiste et républicain - Nord), la mission d’information sur la gouvernance du football associait dix membres de la commission représentant l’ensemble des groupes politiques du Sénat, dont ses co-rapporteurs Claude Kern (UDI UC - Bas Rhin) et Jean-Jacques Lozach (Socialiste et républicain - Creuse) et le président du groupe d’études du Sénat sur les pratiques sportives et les grands événements sportifs Michel Savin (Les Républicains - Isère). Après avoir procédé à plus de vingt auditions, elle s’est attachée à formuler un ensemble cohérent de propositions de nature à clarifier l’organisation institutionnelle du football professionnel, remise en cause dans un contexte marqué par l’accroissement considérable des prix payés par les chaînes de télévision par abonnement pour détenir les droits des principaux championnats en Europe.

Né d’une initiative de Catherine Morin-Desailly, le groupe de travail sur l’avenir de la francophonie était ouvert à l’ensemble des membres de la commission appartenant à l’Assemblée parlementaire de la francophonie. Il a organisé plus de vingt auditions ou tables rondes permettant d’entendre les nombreux organismes intervenant à l’appui de l’action des pouvoirs publics en la matière ainsi que plusieurs experts ou grandes entreprises particulièrement concernées par cette problématique de par leur implantation internationale. Au terme de ses travaux, sur le rapport de ses deux co-rapporteurs Louis Duvernois (Les Républicains - Français établis hors de France) et Claudine Lepage (Socialiste et républicain - Français établis hors de France), il a adopté plus de trente propositions afin que le XXIe siècle s’écrive en français.

Catherine Morin-Desailly se réjouit de l’implication des membres de la commission, qui, au-delà du vote de la loi, s’attachent à effectuer des travaux de fond sur des grands sujets d’actualité entrant dans le champ de ses compétences.

 

Contact(s) presse :