Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Le sénateur Jean pierre Vogel prend acte de la décision d’abandonner l’application SAIP et reste vigilant quant à l’efficacité du seul recours aux réseaux sociaux


Mardi 29 mai 2018

Le sénateur Jean Pierre Vogel (Les Républicains - Sarthe), rapporteur spécial des crédits du programme "Sécurité civile", prend acte de la décision du ministère de l’intérieur d’abandonner l’application SAIP au profit d’une diffusion des messages d’alerte sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook et Google), et sur les canaux de communication de la RATP, Vinci Autoroutes, Radio France et France Télévisions.

Dans un rapport de juin 2017 qu’il avait consacré au SAIP, Jean Pierre Vogel avait pointé les défaillances du volet "mobile" de ce projet :

- alors qu’il devait reposer sur une technologie permettant de diffuser un message sur l’ensemble des téléphones mobiles présents sur une zone d’alerte, le ministère de l’intérieur avait décidé de recourir à une application smartphone en libre téléchargement, beaucoup moins efficace ;

- cette application ne fonctionnait que si l’utilisateur l’avait effectivement téléchargée, et n’était disponible que sur certains téléphones. Elle avait, depuis sa mise en ligne, connu diverses failles techniques et souffrait d’une doctrine d’emploi incertaine.

Aucune de ces lacunes, pointées par le rapport en juin 2017, n’avait été depuis lors corrigée. Jean Pierre Vogel regrette, à cet égard, que le ministère de l’intérieur ait mis presque une année à réagir aux conclusions de son rapport.

Le rapport relevait en outre la pertinence du recours aux réseaux sociaux pour diffuser l’alerte et jugeait "le renforcement de la coopération et des échanges entre l’État et les gestionnaires de ces applications souhaitable". Jean Pierre Vogel comprend donc la décision du ministère de l’intérieur mais estime qu’il aurait été préférable de conserver, en plus des réseaux sociaux, un moyen d’alerte et d’information des populations par smartphone dont l’État aurait eu la pleine maîtrise, à l’image de la technologie Cell Broadcast.

Le rapport est disponible sur le site du Sénat

 

M. Jean Pierre VOGEL (Les Républicains  - Sarthe), rapporteur spécial des crédits du programme "Sécurité civile" de la mission "Sécurités", a présenté à la commission des finances, réunie le 28 juin 2017, les conclusions de son contrôle budgétaire portant sur le système d’alerte et d’information des populations.

La commission des finances est présidée par M. Vincent ÉBLÉ (Socialiste et républicain - Seine-et-Marne). Son rapporteur général est M. Albéric de MONTGOLFIER (Les Républicains - Eure-et-Loir).

Contact(s) presse :