Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Déclaration commune des groupes d’amitié France-Allemagne du Sénat et du Bundesrat dans la perspective du nouveau Traité de l’Elysée, adoptée à l’occasion de leur 19ème rencontre à Berlin, le 21 septembre 2018


Lundi 24 septembre 2018

Une délégation du groupe interparlementaire d’amitié France-Allemagne du Sénat, conduite par sa présidente, Mme Catherine Troendlé (Haut-Rhin - Les Républicains), Vice-présidente du Sénat, et composée également de M. Philippe Dallier (Seine-Saint-Denis - Les Républicains), Vice-président du Sénat en charge des relations internationales, de Mme Colette Mélot (Seine-et-Marne - Les Indépendants – République et Territoires), Vice-présidente du groupe d’amitié, de Mme Michelle Gréaume (Nord - CRCE), Secrétaire du groupe d’amitié, et de Mme Martine Berthet (Savoie - Les Républicains), Membre du groupe d’amitié, s’est rendue à Berlin du 20 au 22 septembre 2018, à l’invitation du groupe d’amitié Allemagne-France du Bundesrat, pour la 19ème rencontre entre les deux groupes d’amitié. M. Ronan Le Gleut (Français établis hors de France - Les Républicains), Secrétaire du groupe d’amitié, a rejoint la délégation sur place.

À l’occasion de cette rencontre, les groupes d’amitié France-Allemagne du Sénat et du Bundesrat ont adopté une déclaration commune par laquelle ils affirment leur volonté de contribuer à l’élaboration du nouveau Traité de l’Elysée.

Annoncé par les Gouvernements français et allemand le 22 janvier 2018, lors de la célébration du 55ème anniversaire du Traité, ce nouveau Traité de l’Elysée a pour objectif l’approfondissement de la coopération franco-allemande et son adaptation aux enjeux actuels. Le rôle des Parlements français et allemand doit également se voir renforcé dans ce cadre.

Les groupes d’amitié ont salué le projet des commissions des Affaires européennes du Sénat et du Bundesrat d’élaborer une position commune dans le cadre de la rédaction du nouveau Traité de l’Elysée et se déclarent prêts à s’engager activement dans ce processus.

Les relations franco-allemandes ne concernant pas seulement Paris et Berlin, mais également les collectivités territoriales, les régions et les Länder en France et en Allemagne, le Sénat et le Bundesrat ont ainsi une responsabilité particulière dans la réflexion sur les nouvelles perspectives pour la coopération franco-allemande.

- Lien vers le texte de la déclaration en français

- Lien vers le texte de la déclaration en allemand

    Contact(s) presse :