Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

La France doit soutenir le Liban, clé de voûte de la stabilité d’une région martyre


Lundi 29 octobre 2018

Commission des Affaires étrangères,
de la défense
et des forces armées

Commission des Affaires étrangères

Une délégation conjointe des commissions chargées des affaires étrangères de l’Assemblée nationale et du Sénat, conduite par leurs Présidents Marielle de Sarnez et Christian Cambon, s’est rendue au Liban du 25 au 28 octobre 2018 pour assurer les plus hautes autorités libanaises du soutien de la France.

Alors que les négociations sur la formation du futur gouvernement libanais sont toujours en cours, la délégation parlementaire a rencontré le Président de la République, Michel Aoun, le Président du Conseil, Saad Hariri, le président de l’Assemblée nationale, Nabih Berri, le Président de la Commission des affaires étrangères, Yassine Jaber, ainsi que des députés membres de cette commission issus de l’ensemble des partis politiques.

Les parlementaires français ont évoqué la situation politique intérieure et internationale, soulignant l’importance de la stabilité du Liban et de son indépendance par rapport aux conflits régionaux. La délégation a souligné l’urgence à mettre en œuvre les engagements réciproques de la conférence CEDRE, condition nécessaire du redressement de l’économie libanaise.

Députés et sénateurs se sont rendus sur la "blue line", auprès du contingent français de la FINUL, et ont pu constater l’efficacité du dispositif déployé pour maintenir la paix dans le Sud Liban. Outre ce contingent de 700 militaires français, le soutien de la France se manifeste par une ligne de crédits de 400 millions d’euros pour les services de sécurité libanais.

Les parlementaires ont rencontré des réfugiés syriens au camp informel d'Azzieh et ont pu échanger avec les familles. La France s’est engagée à hauteur de 380 millions d’euros lors de la dernière conférence de Bruxelles pour aider le Liban à faire face à l’accueil des 1,5 million de réfugiés. Députés et sénateurs ont appelé de leurs vœux des progrès dans la mise en œuvre d’une solution politique en Syrie.

La délégation était composée de Marielle de Sarnez (Présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale), Claude Goasguen (Député de Paris, LR), Samantha Cazebonne (Députée des Français établis hors de France, 5ème circonscription, LaREM), Joachim Son-Forget (Député des Français établis hors de France, 6ème circonscription, LaREM), et de Christian Cambon (Les Républicains, Val de Marne, Président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat), Sylvie Goy-Chavent (Union centriste, Ain, Vice-présidente de la commission), Bruno Sido (Les Républicains, Haute Marne) et Gilbert–Luc Devinaz (Socialiste, Rhône), sénateurs.

    Contact(s) presse :