Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

M. Hervé Maurey, président du groupe d'amitié France-Ukraine, condamne l'intervention russe en mer d'Azov et appelle au respect de la libre circulation des navires


Lundi 26 novembre 2018

Ce dimanche 25 novembre, la marine russe a arraisonné trois navires ukrainiens en mer d'Azov, blessant plusieurs marins et capturant les équipages.

M. Hervé Maurey, président du groupe d’amitié France-Ukraine du Sénat, condamne cette initiative russe qui s'inscrit dans un contexte politique au cours duquel plusieurs actes hostiles ont eu lieu au niveau du détroit de Kertch.

Il rappelle qu'en février 2015, la Russie a conclu avec l'Ukraine, aux côtés de la France et de l'Allemagne, les accords de Minsk visant à pacifier la situation à laquelle est en proie l'est du pays. Dans ce cadre, la France a toujours appelé au respect de l'intégrité territoriale de l'Ukraine, la communauté internationale n'ayant jamais reconnu l'annexion de fait de la Crimée au territoire russe.

S'étant rendu à deux reprises, en 2015 et 2017, à l'est de l'Ukraine, notamment dans la ville de Marioupol, M. Hervé Maurey a pu constater l'importance économique de cette région pour l'Ukraine. La libre circulation des navires en mer d'Azov, conformément aux règles internationales, est donc un impératif pour son activité économique. Toute tentative de blocage de ces accès maritimes doit appeler une réprobation ferme et univoque de l'Union européenne et de ses États membres.

Le Sénat, et plus particulièrement son groupe d'amitié France-Ukraine, souhaite continuer à promouvoir une résolution pacifique de la situation et appelle à une désescalade de la situation sur place.  

Contact(s) presse :