Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Réforme des retraites : le défi des fins de carrière


Mercredi 25 septembre 2019

Dans le cadre de ses travaux préparatoires à la réforme des retraites, la commission des affaires sociales a adopté les conclusions du rapport de M. René-Paul Savary (Les Républicains - Marne) et de Mme Monique Lubin (Socialiste et républicain - Landes) sur le défi des fins de carrière, enjeu clé dans la perspective de l’allongement attendu de la vie active.

Si le taux d’emploi des 55-64 ans progresse de manière continue depuis une vingtaine d’années, la France accuse encore un retard sur nombre de nos voisins européens, en particulier s’agissant de la tranche d’âge 60-64 ans. Surtout, le retour en emploi s’avère de plus en plus difficile à mesure que l’âge avance et plus d’une personne sur deux n’est plus en emploi au moment de son départ à la retraite.

Pour René-Paul Savary, cette "situation résulte de trente ans de politiques ayant conduit à écarter les actifs de plus de 55 ans du marché du travail. Le recul progressif de l’âge de la retraite implique d’impulser une culture et une dynamique du travail jusqu’à la retraite".

Constatant qu’il n’y a pas de solution "miracle", le rapport formule 18 propositions visant à changer le regard porté sur les travailleurs âgés et à anticiper la seconde moitié de carrière le plus en amont possible : formation des managers, instauration d’un label décerné aux entreprises vertueuses, renvoi au pouvoir de négociation des partenaires sociaux, accompagnement renforcé des demandeurs d’emploi les plus âgés…

"La question des fins de carrière doit faire l’objet d’une mobilisation de tous les employeurs", explique Monique Lubin pour qui "nous devons désormais en faire une cause nationale au centre de toutes les autres réformes »".

Le rapport sera disponible prochainement sur le site du Sénat.

 

La commission des affaires sociales est présidée par M. Alain Milon (Les Républicains - Vaucluse).

Contact(s) presse :