Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Économie circulaire : l’exemple d’un service public de gestion des déchets à haute performance environnementale


Vendredi 15 novembre 2019

En visite en Vendée jeudi 14 novembre 2019, des sénateurs membres de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable ont rencontré les élus du syndicat mixte départemental de traitement des déchets Trivalis et visité le centre de tri des emballages Vendée Tri.

Après le vote au Sénat du projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, "nous avons souhaité aller sur le terrain pour voir si oui ou non, l’argument selon lequel il était impossible d’atteindre en 2029 l’objectif européen de 90 % de collecte pour recyclage des bouteilles en plastique sans mettre en place la consigne était vrai !" , a indiqué Hervé Maurey.

La Vendée, qui atteint aujourd’hui un taux de collecte pour recyclage des bouteilles en plastique supérieur à 80 %, a combiné plusieurs actions pour atteindre ce niveau : extension des consignes de tri sur son territoire, redevance incitative et campagne de communication. Pour Didier Mandelli, "l’exemple de la Vendée montre que malheureusement ce sont les collectivités les plus performantes en matière de collecte et de tri qui seraient les plus touchées par la mise en place d’une consigne pour recyclage sur les bouteilles en plastique, au détriment de l’ensemble du service public de gestion des déchets".

Dans la perspective de la suite de l’examen du projet de loi, les sénateurs se réjouissent de la concertation lancée par la ministre de la transition écologique et solidaire, Élisabeth Borne, avec les élus, les associations et les organisations professionnelles. "Notre état d’esprit est ouvert et constructif : nous souhaitons travailler avec l’Assemblée nationale et le Gouvernement afin de définir les solutions les plus vertueuses sur le plan environnemental pour lutter contre l’ensemble des emballages plastiques et la pollution plastique", a indiqué la rapporteure du projet de loi Marta de Cidrac.

 

Composition de la délégation sénatoriale : M. Joël Bigot (Socialiste et républicain - Maine-et-Loire), Mme Marta de Cidrac (Les Républicains - Yvelines), rapporteure de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable sur le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, M. Guillaume Gontard (Communiste républicain citoyen et écologiste - Isère), M. Jean-Michel Houllegatte (Socialiste et républicain - Manche), M. Didier Mandelli (Les Républicains - Vendée), président du groupe d’études Économie circulaire, M. Hervé Maurey (Union centriste - Eure), président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable et Mme Françoise Ramond (Les Républicains - Eure-et-Loir).

Le billet de l'Espace presse

Contact(s) presse :