Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Covid-19 : après un mois d’auditions de terrain, la commission d’enquête reprendra ses travaux en septembre


Mercredi 29 juillet 2020

Constituée le jeudi 2 juillet 2020, la commission d’enquête pour l’évaluation des politiques publiques face aux grandes pandémies à la lumière de la crise sanitaire de la covid-19 et de sa gestion a entendu 37 personnes au cours de 9 auditions communes d’une durée totale de plus de 25 heures.

Ces premières auditions avaient pour objectif, pour Sylvie Vermeillet (UC - Jura), rapporteur, "d’examiner la réponse à la crise au plus près des populations et des territoires et de voir dans quelle mesure cette réponse a été adaptée à leur situation, notamment en fonction de leur calendrier d’entrée dans la crise".

Selon Catherine Deroche (LR – Maine-et-Loire), rapporteur, "cette première phase était utile pour évoquer la différenciation territoriale ; nous avons pu notamment constater à propos de la région Grand-Est qu’un traitement relativement uniforme sur l’ensemble du territoire avait été appliqué à des situations pourtant différentes".

Pour Bernard Jomier (SOCR - Paris), "des premières orientations se dessinent auxquelles nous devons désormais confronter les gestionnaires de cette crise".

La commission consacrera ses travaux de première semaine de septembre aux personnes âgées en EHPAD et à domicile (1er septembre), aux questions éthiques et à l’audition des ordres professionnels (2 septembre), des fédérations hospitalières et de la direction générale de l’offre de soins du ministère des solidarités et de la santé (3 septembre).

Elle poursuivra ses travaux tout au long du mois de septembre et en octobre. Le président du conseil scientifique, les experts scientifiques, les anciens ministres de la santé, l’actuel et les anciens directeurs généraux de la santé et la directrice générale de Santé publique France seront entendus au cours de la semaine du 15 septembre.

Pour le président Milon (LR - Vaucluse), "nous ne sommes pas sortis de la crise, l’objet de notre étude évolue au fil de nos travaux, le triptyque de la gestion d’une crise épidémique "tester, tracer, isoler" doit être concrétisé dans la durée".

L'activité du Sénat se déroule dans le strict respect des conditions sanitaires dictées par la nécessité d'enrayer la pandémie du COVID-19.

Contact(s) presse :