Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

PLF 2021 : la jeunesse et la vie associative doivent redevenir une priorité du Gouvernement


Vendredi 4 décembre 2020

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication a émis un avis défavorable à l’adoption des crédits consacrés à la jeunesse et à la vie associative dans le projet de loi de finances pour 2021 et critiqué la répartition des moyens mis en œuvre par le Gouvernement pour encourager l’émergence d’une nouvelle société de l’engagement.

Les membres de la commission ont fait part de leurs doutes sur l’opportunité de doubler le montant des crédits consacrés au dispositif du service national universel (SNU) dont la mise en œuvre se caractérise par l’imprécision des objectifs assignés au séjour de cohésion, le manque de concertation avec les associations partenaires et la forte augmentation du coût par jeune pris en charge.

Comme l’a souligné Jacques-Bernard Magner, rapporteur pour avis : "Il me paraît déraisonnable, au regard des besoins affichés par l’ensemble des acteurs associatifs, de mobiliser 10 % des crédits du programme 163 pour financer un dispositif expérimental susceptible de ne pas pouvoir être déployé en 2021".

Les sénateurs ont en revanche dénoncé la faiblesse des moyens alloués par le Gouvernement aux associations qui, selon Laurent Lafon, président de la commission, "demeurent des acteurs essentiels de la solidarité et du vivre-ensemble et contribuent fortement à la résilience des territoires depuis le début de la crise".

Enfin, les membres de la commission ont regretté que l’augmentation des crédits proposée par le Gouvernement en faveur de la jeunesse et des associations soit regroupée dans la mission "plan de relance". Ils rappellent que la promotion d’une société de l’engagement nécessite non pas des mesures conjoncturelles mais bien un investissement continu et de moyen terme.

Le rapport est disponible sur le site du Sénat.
Lien vers la synthèse du rapport.

 

 

 

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication est présidée par Laurent Lafon (UC - Val-de-Marne).

Jacques-Bernard Magner (SER - Puy-de-Dôme) est rapporteur pour avis des crédits du programme "Jeunesse et vie associative".

 

Contact(s) presse :