Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

La mission d’information sur l’évolution et la lutte contre la précarisation et la paupérisation d’une partie des Français présente 49 mesures pour agir contre les vulnérabilités des Français


Jeudi 16 septembre 2021

Réunie mardi 14 septembre sous la présidence d’Annie Le Houerou, la mission d’information sur l’évolution et la lutte contre la précarisation et la paupérisation d’une partie des Français a adopté le rapport de Frédérique Puissat.

Après avoir souligné que toute solution durable passe par la réindustrialisation de la France et l’élévation des compétences de sa main d’œuvre, conditions de l’enrichissement du pays, le rapporteur a présenté les conclusions des travaux de la mission d’information.

"Si le taux de pauvreté monétaire français est relativement maîtrisé, cette stabilité est en trompe-l’œil", a déclaré Frédérique Puissat, qui a notamment observé que la pauvreté se vit à la première personne et que près d’un cinquième des ménages français interrogés se déclare pauvre, notamment du fait du poids croissant des dépenses contraintes, en particulier le logement et l’énergie. De plus, la relative stabilisation du taux de pauvreté depuis la crise de 2008 ne s’explique que par l’augmentation des revenus de redistribution tirés du système de protection sociale, ce qui n’est pas tenable à terme.

Considérant qu’il importe au contraire de répondre aux nouvelles vulnérabilités des Français avant tout par le travail, le rapporteur a présenté 49 propositions déclinées autour de quatre axes : l’amélioration des outils de suivi afin de disposer d’une meilleure vision en matière de pauvreté et de précarité ; la définition de politiques d’insertion plus simples, décidées au plus près du terrain et résolument tournées vers l’emploi ; la formulation de propositions concrètes en matière de logement et d’énergie afin de permettre à chacun de vivre dignement de ses revenus, même faibles ; et la mise en place d’un « filet de sécurité » plus juste et plus accessible pour ceux de nos concitoyens qui rencontrent le plus de difficultés.

"En somme, réduire la pauvreté passe plutôt par l’emploi que par les aides sociales et il faut repenser le RSA", a résumé Frédérique Puissat.

L’Essentiel du rapport n° 830 (2020-2021) est disponible sur le site du Sénat :
http://www.senat.fr/rap/r20-830/r20-830-syn.pdf

Le rapport d'information : "Évolution et paupérisation d'une partie des Français"

Contact(s) presse :