Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Lubrizol 2 ans après : le Sénat exerce un "droit de suite"


Mercredi 29 septembre 2021

Deux ans après l’incendie de grande ampleur des usines Lubrizol et Normandie Logistique à Rouen, le 26 septembre 2019, et vingt ans après la catastrophe AZF à Toulouse, les sénateurs de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable engagent un cycle d’auditions dans le cadre d’un "droit de suite" au rapport Risques industriels : prévenir et prévoir pour ne plus subir de la commission d’enquête sénatoriale constituée à la suite de l’accident de Rouen.

Les sénateurs ont reçu ce matin les associations représentant les victimes de l’accident de Rouen, qui ont exprimé leurs inquiétudes et un fort mécontentement, et des organismes spécialisés dans la maîtrise des risques technologiques et la surveillance de la qualité de l’air pour un temps d’échanges . Pour tirer un bilan des actions du Gouvernement sur ce dossier et relayer les préoccupations des habitants, la commission recevra la ministre de la transition écologique Barbara Pompili, le 27 octobre prochain.

Pour Jean-François Longeot, président : "L’objectif du travail que nous engageons aujourd’hui est clair : nous assurer que notre politique de prévention des risques s’est renforcée et que des leçons ont été tirées de cet évènement. Nous souhaitons vérifier que les préconisations de la commission d’enquête du Sénat ont bien été mises en œuvre par le Gouvernement".

Pour Hervé Maurey, ancien président de la commission d’enquête sénatoriale : "Notre travail a montré que la prévention des risques industriels devait être améliorée sur de nombreux aspects (alerte des populations, contrôles renforcés sur les sites à forts enjeux, exercices de sécurité civile). Il faut apporter de vrais changements pour éviter de tels drames et, s’ils surviennent, mieux les gérer à l’avenir".

La prévention des risques sera au cœur des travaux de la commission dans les prochains mois (examen d’une proposition de loi visant à réformer le régime des catastrophes naturelles, audition consacrée aux risques associés à la présence de nitrates d’ammonium dans les ports français, un an après l’accident de Beyrouth, etc.).

 

M. Jean‑François Longeot (Union centriste - Doubs) est président de la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable.

M. Hervé Maurey (Union centriste - Eure) était président de la commission d’enquête chargée d’évaluer l'intervention des services de l'État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen.

 

 

Contact(s) presse :