Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Condamnation de l’agression militaire russe et soutien unanime à l’Ukraine des parlementaires de toute l’Union européenne réunis à Paris


Lundi 7 mars 2022

Dans le cadre de la dimension parlementaire de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne, près de 200 parlementaires de toute l’Union se sont réunis à Paris, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, sous la présidence conjointe de Sabine Thillaye et Jean-François Rapin, présidents des commissions des affaires européennes de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Cette réunion de la Cosac – conférence des organes spécialisés dans les affaires de l’Union –, à laquelle participent des membres des commissions des affaires européennes des parlements nationaux et des députés européens, a été l’occasion pour eux d’affirmer solidairement leur soutien à l’Ukraine. Ils l’ont fait par une déclaration cosignée par les présidents de délégations parlementaires de tous les États membres et de six pays candidats à l’entrée dans l’Union ou voisins (Albanie, Suisse, Islande, Norvège, Andorre, Géorgie).

Dans cette déclaration, les parlementaires condamnent avec force la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine, avec la complicité du Bélarus, expriment leur solidarité avec l’Ukraine et leur attachement indéfectible au respect des principes internationaux de souveraineté et d’intégrité territoriale de tous les pays, y compris la Moldavie et la Géorgie. Ils appellent la Russie et le Bélarus à cesser le feu immédiatement et à garantir un accès sûr à l’aide humanitaire.

Se félicitant des sanctions adoptées par l’Union européenne envers l’agresseur, ils appellent l’Union à s’organiser pour accueillir solidairement les millions de réfugiés ukrainiens et à renforcer son soutien à l’Ukraine, prioritairement grâce à l’accord d’association déjà en vigueur depuis 2017, dans le cadre du Partenariat oriental. Ils font valoir la nécessité d’ associer les parlements nationaux à la gestion de cette crise, au vu de ses importantes répercussions pour l’ensemble des citoyens de l’Union.

À plus long terme, les parlementaires demandent aux chefs d’État ou de gouvernement, qui se réuniront au Conseil européen les 24 et 25 mars, d’approfondir la politique de défense et de sécurité commune et de parler d’une même voix sur la scène internationale. Ils estiment que les incidences du conflit sur les cours des produits céréaliers et de l’énergie confirment l’urgente nécessité de renforcer l’autonomie stratégique européenne, particulièrement en matière alimentaire et énergétique.

En complément, les parlementaires réunis à Paris, auxquels la Présidente de la Commission européenne a adressé un message vidéo, ont également entendu le Premier Ministre, Jean Castex, dresser un premier bilan de la Présidence française de l’Union européenne et ont débattu de l’avenir de l’Europe, y compris du rôle des parlements nationaux dans la construction européenne, du plan de relance et de la transition énergétique exigée par le changement climatique.

 

La commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale est présidée par Mme Sabine Thillaye (MoDem - Indre-et-Loire)

et celle du Sénat par M. Jean-François Rapin (Les Républicains - Pas-de-Calais)

www.parlue2002.fr

 

Contact(s) presse :