Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Accès à l’espace : Agir pour assurer l’indépendance de l’Europe


Lundi 19 septembre 2022

Les jeudi 15 et vendredi 16 septembre, s’est tenue au Sénat, sous le haut-patronage de son Président Gérard Larcher, la 22e édition de la Conférence européenne interparlementaire sur l’espace. Une centaine de participants, directeurs d’agences spatiales, dirigeants d’entreprises, entrepreneurs et chercheurs ont débattu avec des parlementaires venus de toute l’Europe des thèmes de l’accès et des usages durables de l’espace.

A l’issue de cette conférence, les parlementaires ont adopté une déclaration commune soulignant l’importance, pour l’Europe, de maîtriser les technologies permettant de garantir un accès européen autonome et durable à l’espace. L’invasion de l’Ukraine par la Russie a entraîné des conséquences sur les filières spatiales européennes qui ont mis au jour les vulnérabilités de l’Europe.

Pour Sophie Primas, "l’autonomie stratégique nécessite une base industrielle solide, compétitive et diversifiée. Sans maîtrise des technologies d’avenir, sans infrastructures ni véhicules spatiaux de tous types, c’est notre accès durable et autonome à l’espace qui est compromis".

Les parlementaires appellent ainsi la prochaine Conférence ministérielle de l’Agence spatiale européenne à donner davantage les moyens à l’Europe de s’assurer un accès souverain et durable à l’espace, en contrepartie d’une montée en cadence des services de lancement.

Claude Raynal estime à ce sujet que : "s'agissant des services de lancement, l'autonomie stratégique du continent suppose un renforcement de la préférence européenne".

Pour s’assurer d’un accès souverain et durable à l’espace, l’Europe doit non seulement soutenir ses acteurs économiques traditionnels, mais aussi faire le pari de l’entrepreneuriat et soutenir plus fermement la recherche fondamentale et technologique.

Comme le précise Christian Cambon, "le new space est un défi, une culture nouvelle à assimiler, mais c'est aussi une formidable source d'opportunités pour l'Europe, à condition que la puissance publique garantisse la prise en compte du long terme dans tous les domaines de la recherche et de l’économie du spatial".

Les parlementaires saluent également l’adoption prochaine par l’Union européenne d’une réglementation relative à la gestion du trafic spatial, à laquelle fera écho, en France, la mise à jour de la loi relative aux activités spatiales. La pollution spatiale, en particulier la prolifération des débris spatiaux, la pollution lumineuse et les risques de saturation de l’orbite basse, sont désormais des menaces tangibles.

Comme le rappelle Jean-François Rapin, "l'accès durable à l'espace est un bien commun. Il y a urgence à agir au niveau européen et au niveau mondial".

Retrouver la résolution adoptée
Revoir les travaux du matin en vidéo à la demande
Revoir les travaux de l'après-midi en vidéo à la demande

 

La commission des affaires économiques du Sénat est présidée par Sophie Primas (Les Républicains – Yvelines).

La commission des finances du Sénat est présidée par Claude Raynal (Socialiste, Écologiste et Républicain – Haute‑Garonne).

La commission des affaires européennes du Sénat est présidée par Jean‑François Rapin (Les Républicains – Pas‑de‑Calais).

La commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat est présidée par Christian Cambon
(Les Républicains – Val‑de‑Marne).

Pour en savoir plus, voir les pages du groupe de suivi sur l'Espace en cliquant : ici

Contact(s) presse :