Allez au contenu, Allez à la navigation

BERNARD Claude

Ancien sénateur du Second Empire

  • IInd Empire

    Ancien sénateur du
    Second Empire

Election

  • Elu le 6 mai 1869
  • Fin de mandat le 4 septembre 1870

Extraits de la table nominative :

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

BERNARD (CLAUDE), sénateur du Second Empire, né à Saint-Julien (Rhône), le 12 juillet 1813, mort à Paris, le 10 février 1878, d'une famille peu aisée, entra d'abord chez un pharmacien de Villefranche-sur-Saône, puis vint à Paris, pour soumettre à Saint-Marc Girardin une tragédie en 5 actes et en vers, Charles VI. Sur le conseil qui suivit cette communication, il se hâta de prendre sa 1re inscription à la Faculté de médecine. Interne des hôpitaux en 1837, préparateur de Magendie en 1841, docteur médecin en 1843, suppléant de Magendie en 1847 dans la chaire de physiologie expérimentale au Collège de France, il fit des cours très suivis et fort remarqués sur le foie et sur le grand sympathique. Docteur es sciences en 1853, il fut nommé, en 1854, titulaire de la chaire de physiologie générale, créée pour lui à la Sorbonne, membre de l'Académie des sciences, la même année, et membre de l'Académie de médecine (1861). En 1855, il succédait à Magendie dans la chaire de médecine expérimentale au Collège de France, et 3 mois après, était appelé au Muséum, comme professeur de physiologie générale. Membre de l'Académie française (mai 1868), il fut nommé sénateur le 6 mai 1869. « Cet honneur, dit un biographe, ne l'éblouit pas au point de faire de lui un homme politique; il était décidément supérieur en toutes choses. » Claude Bernard est le véritable créateur de la physiologie expérimentale, dont il a remporté trois fois le grand prix à l'Académie des sciences en 1849, en 1851 et en 1853. « On m'a reproché a-t-il dit, de n'être qu'un empirique, soit, mais guidé du moins par une raison et par une volonté sûres d'elles-mêmes. L'expérimentateur qui ne sait pas ce qu'il cherche, ne comprend pas ce qu'il trouve. » Claude Bernard a publié de nombreux travaux, la plupart résumés de ses cours au Collège de France. Commandeur de la Légion d'honneur de la promotion du 14 août 1867.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Claude BERNARD, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 12 juillet 1813
Décédé le 10 février 1878
Profession
Médecin
  • Mis à jour le 15 janvier 2019