Allez au contenu, Allez à la navigation

BOURQUENEY François-Adolphe

Ancien sénateur du Second Empire

  • IInd Empire

    Ancien sénateur du
    Second Empire

Election

  • Elu le 31 mars 1856
  • Fin de mandat le 26 décembre 1869

Extraits de la table nominative :

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

BOURQUENEY (FRANÇOIS-ADOLPHE, BARON DE), sénateur du Second Empire, né à Paris, le 7 janvier 1799, mort à Paris, le 26 décembre 1869, fit ses études au lycée Bonaparte, et débuta dans la carrière diplomatique à dix-sept ans, comme attaché d'ambassade aux États- Unis. Secrétaire de légation à Berne, il quitta ce poste pour entrer au Journal des Débats. Ce ne fut qu'après 1830 qu'il reprit ses fonctions diplomatiques. On le retrouve, en 1840, secrétaire d'ambassade à Londres, sous Guizot : ce fut lui qui signa, après le départ de celui- ci, en qualité de chargé d'affaires, la convention des détroits (1841), qui faisait rentrer la France dans le concert européen. Créé baron par Louis-Philippe en 1842, il fut nommé, un an après, ministre à Constantinople, reçut le titre d ambassadeur en 1844, et donna sa démission à la révolution de 1848. Sa conduite avait été de tout point conforme à la politique de « paix à tout prix » suivie par le cabinet de cette époque. Il rentra dans la vie publique au début du second Empire, comme ministre plénipotentiaire à Vienne; dans les conférences qui eurent lieu en cette ville (1854), il insista sur l'adoption des « quatre garanties » dont il fit la condition expresse de la paix. Il assista au congrès de Paris, puis fut accrédité comme ambassadeur à Vienne au mois de juin 1856. Le 31 mars de la même année, il avait été appelé au Sénat impérial. M. de Bourqueney prit encore une part importante aux négociations qui terminèrent la guerre d'Italie. Signataire du traité de Zurich (1859), il reçut de Napoléon III, à cette occasion, le titre de comte. Admis à la retraite comme ambassadeur, le 2 mai 1860, il siégea jusqu'à sa mort parmi les sénateurs les plus dévoués au régime impérial, et intervint à plusieurs reprises dans les débats de la Chambre haute. - M. de Bourqueney était grand-croix de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Le Sénat vers 1870
Etat-civil
Né le 7 janvier 1799
Décédé le 26 décembre 1869
Profession
Diplomate
  • Mis à jour le 30 octobre 2019