Allez au contenu, Allez à la navigation

RIGAULT DE GENOUILLY Charles

Ancien sénateur du Second Empire

  • IInd Empire

    Ancien sénateur du
    Second Empire

Election

  • Elu le 11 juillet 1860
  • Fin de mandat le 4 septembre 1870

Postes ministériels

  • Ministre de la Marine du 20 janvier 1867 au 4 septembre 1870

Extraits de la table nominative :

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

RIGAULT DE GENOUILLY (CHARLES), sénateur du Second Empire et ministre, né à Rochefort (Charente-Inférieure) le 12 avril 1807, mort à Barcelone (Espagne) le 4 mai 1873, entra à l'École polytechnique, devint aspirant de marine en 1827, et successivement enseigne en 1830, lieutenant de vaisseau en 1834, et capitaine de corvette en 1841. Il commandait la corvette la Victorieuse qui se perdit dans les mers de Chine, et il fut, pour ce fait, traduit devant un conseil de guerre qui l'acquitta. Capitaine de vaisseau le 12 juillet 1848, sur le Charlemagne, il fut nommé en 1853 membre du conseil des travaux de la marine, fut promu contre-amiral le 2 décembre 1854, et prit part au siège de Sébastopol, comme commandant des compagnies de canonniers et de fusiliers de débarquement. Grand-officier de la Légion d'honneur le 2 octobre 1855, il fut placé, l'année suivante, à la tête de la division navale d'Indochine et contribua avec la flotte anglaise au bombardement et à la prise de Canton (1857). Vice-amiral le 9 août 1858, il entra au Sénat le 11 juillet 1860, et, en mars 1861, vota pour le maintien du pouvoir temporel du pape. Appelé, en janvier 1862, au commandement de l'escadre d'évolution de la Méditerranée, il conserva ce poste jusqu'en 1867; il avait été promu amiral le 27 janvier 1864. Ministre de la marine le 20 janvier 1867, en remplacement de M. de Chasseloup-Laubat, il eut d'abord à réprimer d'une manière énergique les troubles de la Réunion. Dans la discussion qui eut lieu à ce sujet au Corps législatif, le 27 janvier 1868, il déclara endosser entièrement la responsabilité des actes de ses agents, et la Chambre passa à l'ordre du jour sur l'interpellation. En juillet 1869, il donna sa démission de ministre avec tous ses collègues du cabinet, mais fut maintenu en fonctions par décret impérial du 17 juillet. Pendant la maladie du maréchal Niel, il remplit l'intérim de la guerre, et eut alors à surveiller l'exécution des mesures importantes prises par le maréchal. Il garda son portefeuille dans le ministère Ollivier (janvier 1870) et dans le ministère Cousin-Montauban (11 août 1870), donna sa démission le 3 septembre 1870, et se retira en Espagne, où il mourut. Grand-croix de la Légion d'honneur du 30 décembre 1864. On a de lui une réédition du Routier des Antilles de Chaucheprat (1852), et du Dictionnaire universel et raisonné de marine de Montferrier (1846).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Charles RIGAULT DE GENOUILLY, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 12 avril 1807
Décédé le 4 mai 1873
Profession
Amiral
  • Mis à jour le 15 janvier 2019