Allez au contenu, Allez à la navigation

ANGLES Eugène

Ancien sénateur du Var

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 4 janvier 1891
  • Fin de mandat le 7 décembre 1897 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1891 , 1892 , 1893 , 1894 , 1895 , 1896 , 1897

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

ANGLÈS (EUGÈNE; FÉLIX); ne le 24 octobre 1838, à Draguignan, décédé le 7 décembre 1897 à Paris.

Sénateur du Var de 1891 à 1897.

Après avoir terminé ses études de droit à Aix-en-Provence Eugène, Félix Anglès se fit inscrire au barreau de Draguignan où sa carrière d'avocat évolua brillamment. Il fut élu à plusieurs reprises bâtonnier de l'ordre et fut en outre nommé juge suppléant, charge qu'il conserva pendant douze ans.

Républicain ardent, il lutta contre l'Empire, et se présenta en 1870 comme candidat d'opposition au conseil municipal de Draguignan. Il fut élu, puis élevé aux fonctions de maire. Il entra l'année suivante au conseil général pour y représenter le canton de Draguignan et siégea en qualité de Président à la commission départementale. Le 24 mai 1873 il fit opposition au Gouvernement de l'ordre moral qui le révoqua de ses fonctions de maire.

Pour se consacrer plus utilement à la diffusion de ses convictions républicaines il devint en 1885 directeur et rédacteur en chef du journal La Justice du Var.

Il se présenta aux élections sénatoriales du 4 janvier 1891 et battit le Sénateur sortant Ferrouillat.

Il ne s'inscrivit à aucun des groupes politiques de la Haute Assemblée, mais la plupart de ses votes l'apparentèrent aux radicaux.

Membre des Commissions des chemins de fer en 1892, de la marine en 1894, et de l'armée en 1896, il participa fréquemment aux débats.

Une question le préoccupait entre toutes : celle de la Compagnie des chemins de fer du Sud, qui intéressait tout particulièrement son département et dans laquelle il intervint à différentes reprises en juin-juillet 1895. Il soutint le Ministère Léon Bourgeois et lorsque Méline lui succéda en avril 1896, Anglès déposa et soutint une demande de révision de la Constitution qui n'obtint d'ailleurs aucun succès.

Il s'était efforcé pendant plusieurs années de sa vie parlementaire d'obtenir le règlement d'un conflit aigu qui avait surgi entre le département du Var et la Compagnie des chemins de fer du Sud, et c'est au moment même où il venait d'aboutir à une heureuse transaction, que la mort mit fin à son mandat.

Son éloge funèbre fut prononcé par le Président Emile Loubet à la séance du Sénat du 7 décembre 1897.

Esprit cultivé et musicien accompli, il lui arrivait fréquemment de se faire entendre sur le hautbois, au cours des fêtes de bienfaisance.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Eugène ANGLES, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 24 octobre 1838
Décédé le 7 décembre 1897
Profession
Avocat
Département
Var
  • Mis à jour le 01 août 2014