Allez au contenu, Allez à la navigation

AUBRELICQUE Jean-louis

Ancien sénateur de l'Oise

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 30 janvier 1876
  • Fin de mandat le 4 janvier 1879 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

AUBRELICQUE (JEAN-LOUIS), sénateur de 1876 à 1879, né à Roye (Somme), le 7 avril 1814, mort à Compiègne (Oise), le 2 avril 1879, appartint d'abord à l'administration de l'enregistrement, comme receveur à Ribécourt et à Attichy, comme vérificateur dans le Midi, puis dans le département de l'Oise. Démissionnaire en 1862, il fut élu membre du Conseil d'arrondissement de Compiègne, qu'il présida. Maire de cette ville, le 2 février 1872, il fut, la même année, conseiller général de l'Oise. Il quitta la mairie en 1876, et la reprit en 1877. Aux élections sénatoriales du 30 janvier 1876, il se présenta dans l'Oise avec cette déclaration qui lui rallia les suffrages de la plupart des électeurs républicains : « Faisant abstraction de toute préférence extérieure, j'ai accepté depuis longtemps les institutions qui nous régissent et que viennent de consacrer, sous la forme républicaine, les lois constitutionnelles que nous allons être appelés à pratiquer pour la première fois. Quant à la clause de révision, ce droit inscrit dans la Constitution est à mes yeux un moyen pour améliorer les institutions, les consolider, et non une arme pour les détruire. » Elu le second sur trois par 497 voix sur 773 votants et 778 inscrits, M. Aubrelicque siégea au Sénat dans le petit groupe des « Constitutionnels »; il s'abstint de paraître à la séance du 22 juin 1877, où fut autorisée la dissolution de la Chambre des députés; mais il vota avec la droite dans mainte circonstance importante. Le gouvernement du maréchal de Mac-Mahon le nomma (juin 1877) chevalier de la Légion d'honneur : le maréchal lui en remit lui-même les insignes, au cours de la tournée électorale qu'il accomplissait alors à la suggestion du cabinet du 16 Mai. Mais, à partir de mars 1878, M. Aubrelicque se rapprocha des républicains; rallié au ministère Dufaure, il vota généralement avec le centre gauche jusqu'à la fin de la session. Il renonça, d'ailleurs, à se représenter au renouvellement triennal du 5 janvier 1879. L'année d'avant, il s'était démis de ses fonctions de maire et de conseiller général.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Jean-louis AUBRELICQUE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 7 avril 1814
Décédé le 2 avril 1879
Profession
Fonctionnaire
Département
Oise
  • Mis à jour le 24 avril 2014