Allez au contenu, Allez à la navigation

BENOIST Jacques

Ancien sénateur d'Eure-et-Loir

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 juin 1933
  • Fin de mandat le 9 janvier 1939 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

1933 , 1934 , 1935 , 1936 , 1937 , 1938

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

BENOIST (JACQUES), né le 30 novembre 1881 à Boutigny (Eure-et-Loir).

Sénateur de l'Eure-et-Loir de 1933 à 1939.

Jacques Benoist, issu d'une famille d'agriculteurs, vit le jour à la ferme de Cloches, sise sur le territoire de la commune de Boutigny et que son père exploitait. Il fit ses études primaires à l'école communale de son village, puis ses études secondaires au Collège Rotrou à Dreux et enfin au Lycée Hoche, à Versailles.

Il entra en 1901 à l'Ecole Nationale d'agriculture de Grignon et en sortit en 1903 avec le diplôme d'ingénieur agricole.

Il se maria en 1905 et prit aussitôt la tête de l'a propriété familiale de Cloches qui, sous l'impulsion paternelle, était devenue une ferme modèle très réputée dans la région et surtout connue par les expériences dites « de Garola » qui y avaient été effectuées avec compétence et succès.

Il s'efforça d'améliorer la production en portant ses soins sur le cheptel, et la culture. Il mit au point des semences sélectionnées de céréales, de graines fourragères et potagères. Il créa des variétés nouvelles de blé notamment. Pour améliorer son exploitation, il la dota dès 1911 de l'électricité à l'aide d'un moteur à gaz pauvre lui permettant en outre de procéder au battage mécanique et à tous les travaux inhérents à L'entreprise, éclairage compris.

C'est grâce à cette initiative que survint quelque temps plus tard la vulgarisation de « l'électricité à la ferme » et que se créa la première coopérative interprofessionnelle de « Prouais Rosay électrique ». Il fut également à l'origine de la fondation de syndicats de communes dans le département d'Eure-et-Loir.

Lorsqu'éclata la guerre de 1914, Jacques Benoist fut appelé sous les drapeaux et affecté aux services automobiles de l'armée. Dix-huit mois plus tard, il était appelé au Service spécial de l'agriculture du Comité d'action agricole pour l'organisation des terres et des fermes abandonnées avec le concours des sections de tracteurs agricoles créés à cet effet.

En 1933, un siège de sénateur se trouva -vacant en Eure-et-Loir, à la suite, du décès, le 16 mars, de M. Bouvart. Jacques Benoist posa sa candidature et l'emporta .à l'élection partielle du 11 juin 1933. Il s'inscrivit au groupe de la gauche démocratique et appartint aux Commissions des douanes et de l'agriculture.

Le 14 décembre 1933, il participa à un débat sur le marché du blé, question qui entrait à la fois dans ses préoccupations et dans ses compétences et revint sur ce même sujet au cours des séances des 15 mars et 30 juin 1934.

En 1935, il se fit entendre sur les mines de potasse d'Alsace et déposa deux propositions de loi, la première sur les fermages ruraux, la seconde sur l'organisation de l'agriculture française. En 1936, il intervint sur : la politique économique du Gouvernement, la fixation du prix du blé à la production, la quantité de blé à importer annuellement, les ventes aux coopératives, la création de nouvelles coopératives de blé, le monopole de l'importation et de l'exportation des blés, et parla une fois encore des mines de potasse d'Alsace. Il fut nommé cette même année secrétaire de la Commission de l'agriculture.

En 1937, on l'entendit sur la fixation du prix du blé.

En 1938, il entretint ses collègues des conventions collectives dans l'agriculture, de la crise du cheptel national et de l'organisation de l'élevage, il échoua au renouvellement du 23 octobre 1938 et reprit ses activités agricoles. Familier et protecteur du monde rural, celui-ci l'avait nommé: - Président de la coopérative d'achats du Syndicat agricole d'Eure-et-Loir, - Président de la coopérative de vente du Syndicat agricole d'Eure-et-Loir, - Vice-président de la Caisse régionale de Crédit agricole mutuelle de la Beauce et du Perche, - Président du Comité des céréales -d'Eure-et-Loir, - Président de la Fédération départementale des coopératives de vente d'Eure-et-Loir. - Président de l'Union des coopératives de céréales d'Eure-et-Loir (U.C.A. C.E.L., silo de Rouen), - Président du Syndicat des Eaux de Boutigny, - Vice-président et fondateur de l'Association générale des producteurs de céréales, Membre du Conseil central de l'O.N.I.C.

Il fut en 1924 lauréat de la Prime d'Honneur pour la région du Nord.

Il s'est retiré à La Bouillère, par Houdan (Seine-et-Oise).

Il est officier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Jacques BENOIST, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 30 novembre 1881
Décédé le 25 septembre 1967
Profession
Ingénieur agronome
Département
Eure-et-Loir
  • Mis à jour le 22 novembre 2014