Allez au contenu, Allez à la navigation

BERGEON Emile

Ancien sénateur des Deux-Sèvres

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 26 avril 1885
  • Fin de mandat le 3 janvier 1891 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

1885 , 1886 , 1887 , 1888 , 1889

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

BERGEON (ÉMILE-FIRMIN), membre du Sénat, né à Argenton-Château (Deux-Sèvres), le 21 juillet 1828, était conseiller général des Deux-Sèvres pour le canton de Thouars et maire de Sainte-Verge où il possède le château de la Gosselinière. En remplacement de M. de Reignié, décédé, il fut élu, comme républicain radical, sénateur de son département, le 26 avril 1885, par 421 voix contre 355 à M. Antonin Proust*, candidat opportuniste. Il siège à gauche, a voté l'expulsion des princes, et, dans la dernière session, s'est prononcé pour le rétablissement du scrutin uninominal (13 février 1889), pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse (18 février), pour la procédure à suivre devant le Sénat contre toute personne inculpée d'attentat contre la sûreté de l'Etat (28 mars, affaire Boulanger).

*Il s'agit en réalité de Pierre PROUST, maire de Lezay, candidat conservateur, chevalier de la légion d'honneur, doyen du conseil général (1885).

Source: Archives du sénat: 66S179.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

BERGEON (EMILE, FIRMIN), né le 21 juillet 1828 à Argenton-Château (Deux-Sèvres), mort le 18 mars 1891 à Sainte-Verge (Deux-Sèvres).

Sénateur des Deux-Sèvres de 1885 à 1891. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 266).

Membre de quelques Commissions, il ne participa à aucun débat, et se fit battre au renouvellement du 4 janvier 1891 par Léo Aymé.

Il se retira dans sa propriété de la Gosselinière pour y mourir quelques semaines plus tard, le 18 mars 1891.

Il conserva ses mandats de maire et de conseiller général jusqu'à sa mort.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Emile BERGEON, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 21 juillet 1828
Décédé le 18 mars 1891
Département
Deux-Sèvres
  • Mis à jour le 23 novembre 2014