Allez au contenu, Allez à la navigation

BOISSIER Michel

Ancien sénateur de l'Allier

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 7 janvier 1903
  • Fin de mandat le 6 décembre 1912 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

BOISSIER (MICHEL), né le 23 novembre 1834 à Montluçon (Allier), mort le 25 avril 1921 à Néris-les-Bains (Allier).

Sénateur de l'Allier de 1903 à 1912.

Après avoir fait ses études classiques au Collège de sa ville natale, Michel Boissier devint clerc dans une étude de notaire de Montluçon, puis de Paris de 1859 à 1863. Cette dernière année, il acquit à Néris-les-Bains une charge notariale qu'il conserva jusqu'en 1900.

Farouchement républicain, il se mêla au mouvement d'opposition à l'Empire et entra au conseil municipal de Néris. Il fut de ceux des citoyens qui proclamèrent la République au 4 septembre 1870. Il devint maire de Néris après le 24 mai. Ayant retrouvé sa mairie en 1876, il fut à nouveau congédié sous le seize mai ; réintégré en 1878, il fut encore destitué en 1881. Il avait été élu conseiller d'arrondissement de Montluçon-Ouest le 8 octobre 1871 et réélu en 1877 et en 1883. Il avait, par contre, échoué au conseil général en 1880 et en 1883, mais y était entré en 1886 pour y siéger jusqu'en 1892, et échouer encore en 1901.

Il se fit battre aux élections générales législatives de 1889, 1895, 1898, et 1902 dans la circonscription de Montluçon-Est où il s'était présenté comme candidat radical-socialiste. Il se désista chaque fois pour assurer, au second tour de scrutin, l'élection du républicain le plus convaincu.

Mais il se fit élire sénateur au renouvellement du 4 janvier 1903. Inscrit au groupe de la gauche démocratique, il appartint à plusieurs commissions spéciales et prit part, en 1904, à une discussion sur les jours fériés légaux. Il ne se représenta pas au renouvellement du 7 janvier 1912.

Il s'était fait remarquer par son anticléricalisme déclaré et son désir, maintes fois exprimé, de voir supprimer les congrégations non autorisées.

Publiciste virulent mais non sans talent, il collabora assidûment au Radical de l'Allier et publia des Dialogues anticléricaux qui atteignirent le 12e mille. Il publia également des brochures politiques et des chansons satiriques dont l'une, intitulée : Les quatre poteaux (1877) contribua à la diffusion de la doctrine républicaine dans le département de l'Allier. Définitivement fixé à Néris-les-Bains, il y mourut le 25 avril 1921 à l'âge de 87 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Michel BOISSIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 23 novembre 1834
Décédé le 25 avril 1921
Profession
Notaire
Département
Allier
  • Mis à jour le 26 juillet 2014