Allez au contenu, Allez à la navigation

BONNEFILLE Frédéric

Ancien sénateur de la Seine-et-Oise

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 27 mars 1898
  • Réélu le 28 janvier 1900
  • Fin de mandat le 2 janvier 1909 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

BONNEFILLE (FRÉDÉRIC, AUGUSTE, JOSEPH), né le 14 décembre 1841 à Marines (Seine-et-Oise), mort le 29 avril 1922 à Massy (Seine-et-Oise).

Sénateur de Seine-et-Oise de 1898 à 1909.

Frédéric Bonnefille commença ses études secondaires au Collège de Pontoise et les termina à Paris. Il entra ensuite dans l'administration vicinale et fut successivement employé à Versailles, Etampes, Méréville et Longjumeau. Attaché tout d'abord au service du génie pendant la guerre de 1870-1871, il servit aux avant-postes jusqu'au jour où il fut promu capitaine de la 2e compagnie des mobilisés de Seine-et-Oise, affecté au fort de Montrouge.

Il quitta le service vicinal en 1876 pour prendre, à Massy, la direction d'une importante usine de produits céramiques à laquelle était annexée une exploitation agricole.

Il débuta dans la politique en 1881 comme maire de Massy. Deux ans plus tard, il devenait conseiller général du canton de Longjumeau, présidait la Commission de la voirie départementale et s'occupait très activement des questions relatives aux routes, aux chemins de fer, aux tramways et à la navigation de Seine-et-Oise. Il était en outre délégué du Conseil général au Conseil départemental de l'instruction publique et Président du Comité départemental des habitations à bon marché.

Candidat aux élections législatives des 20 août et 3 septembre 1893 dans l'arrondissement de Corbeil, contre le candidat boulangiste, M. Argeliès, il obtint au premier tour de scrutin un nombre imposant de voix, mais se désista au second, en faveur du candidat républicain M. Périllier, qui fut d'ailleurs battu par le boulangiste.

Il se présenta au Sénat à l'élection partielle du 27 mars 1898 destinée à pourvoir au remplacement de M. Ernest Hamel, décédé le 6 janvier. Il emporta le siège par 800 voix sur 1.350 votants au deuxième tour de scrutin. Il fut réélu au renouvellement du 28 janvier 1900 au premier tour de scrutin par 751 voix sur 1.356 suffrages exprimés.

Il s'inscrivit au centre gauche et à la gauche républicaine et appartint à plusieurs commissions spéciales.

Il participa à différents débats portant notamment sur la nouvelle évaluation des propriétés non bâties, les accidents du travail (1899) ; l'établissement par la ville de Paris de taxes directes ou indirectes en remplacement de droits d'octroi sur les boissons hygiéniques (1900) ; l'incompatibilité appliquée aux médecins de l'assistance publique (1901) ; la marine marchande (1902) ; l'établissement d'un chemin de fer d'intérêt local à voie normale dans le département de Seine-et-Oise, le budget des travaux publics de l'exercice 1908, la loi de finances du même exercice (1907). Il déposa en outre de nombreux rapports relatifs à des questions d'intérêt local.

Il fut battu au renouvellement du 3 janvier 1909, et abandonnant désormais la politique, retrouva sa ville de Massy où il mourut le 29 avril 1922, à 81 ans. Dans la profession de foi qu'il adressa à ses électeurs lorsqu'il obtint son deuxième mandat de Sénateur en 1900, il déclarait, de concert avec ses colistiers ; « En politique, républicains - cela va sans dire - nous sommes avant tout du parti des braves gens qui veulent qu'on laisse la France tranquille. Ceux qui poussent à la guerre des classes font oeuvre coupable parce qu'ils troublent le pays et empêchent les affaires. L'Union des honnêtes résoudra seule la question sociale. »

Il encourageait toutes les institutions favorables au développement de la mutualité, de la protection industrielle et agricole, des écoles professionnelles, etc.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Frédéric BONNEFILLE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 14 décembre 1841
Décédé le 29 avril 1922
Profession
Directeur d'usine
Département
Seine-et-Oise
  • Mis à jour le 18 septembre 2014