Allez au contenu, Allez à la navigation

BOUGUEN Yves

Ancien sénateur des Côtes-du-Nord

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 10 janvier 1939
  • Fin de mandat le 21 octobre 1945

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

- BOUGUEN (YVES), né le 20 juillet 1882, à Gaudelin (Côtes-du-Nord), mort le 13 juillet 1960 à Loguivy-de-la-mer (Côtes-du-Nord).

Sénateur des Côtes-du-Nord de 1939 à 1945.

Docteur en médecine de la Faculté de Rennes, Yves Bouguen fut mobilisé, à la déclaration de- guerre de 1914, comme médecin-major. Réformé deux ans plus tard pour maladie contractée au chevet des blessés, il reprit volontairement du service dès que sa santé le lui permit, aux hôpitaux militaires de Troyes, puis de Saint-Brieuc.

Démobilisé, il se fixa à Paris et devint médecin de l'Office public d'hygiène de la Seine, du théâtre national de l'Opéra-comique et de l'hôpital Saint-Joseph dont il présidait l'Association des anciens internes. Il était devenu un oto-rhinolaryngologiste réputé.

Mais ce Breton déraciné, à demi implanté à Paris, n'avait jamais cessé d'éprouver au fond de son coeur la nostalgie de sa province natale. Il y retourna en 1919 pour se faire élire conseiller municipal de Saint-Brieuc et s'y faire réélire au renouvellement de 1925. Il se fixa définitivement à Saint-Brieuc l'année suivante et entra au conseil général des Côtes-du-Nord en 1931.

En 1935, il était élu maire de Pleubiau, commune dont sa famille était originaire et où son père avait exercé le notariat. Il présida l'oeuvre anti-tuberculeuse, l'oeuvre Grancher, le préventorium héliomarin de Saint-Laurent et fonda le centre de transfusion sanguine. Son département lui doit un équipement sanitaire exemplaire.

Elu sénateur des Côtes-du-Nord aux élections du 23 octobre 1938 (renouvellement du 10 janvier 1939), au deuxième tour de scrutin par 635 voix sur 1.232 suffrages exprimés, il s'inscrivit au groupe de l'Union démocratique et radicale. Il siégea aux Commissions de l'enseignement, de la marine et des travaux publics.

En 1940, il se fit entendre au cours de la discussion d'une interpellation sur le service de santé militaire et déposa un ordre du jour pour clore le débat.

Son mandat fut trop bref pour lui permettre de donner toute sa mesure, mais son amabilité et sa courtoisie lui permirent de conquérir la sympathie de tous ceux qui l'entouraient.

Le 10 juillet 1940, à Vichy, il vota comme la majorité des parlementaires, les pouvoirs constituants au Maréchal Pétain, et se retira de la vie publique. Inscrit à l'Amicale des anciens sénateurs il retrouvait toujours avec joie ses anciens collègues. Ses interventions révélaient la distinction de son esprit, la générosité de son caractère et le charme de ses manières.

Décédé le 13 juillet 1960 à 78 ans, ses obsèques eurent lieu à Loguivy-de-la-Mer le 16 juillet, au milieu d'une nombreuse assistance.

Il était officier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

BOUGUEN (Yves)

Né le 20 juillet 1882 à Gaudelin (Côtes-du-Nord)

Décédé le 13 juillet 1960 à Loguivy (Côtes-du-Nord)

Sénateur des Côtes-du-Nord de 1939 à 1945

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome II, page 702)

Yves Bouguen approuve, le 10 juillet 1940, la réforme constitutionnelle.

Puis il se retire de la vie politique, et meurt dans son département natal en 1960.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Yves BOUGUEN, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 20 juillet 1882
Décédé le 13 juillet 1960
Profession
Médecin
Département
Côtes-du-Nord
  • Mis à jour le 02 septembre 2014