Allez au contenu, Allez à la navigation

BOUNIOLS Gaston

Ancien sénateur du Tarn-et-Garonne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 29 juillet 1934
  • Fin de mandat le 16 août 1934 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

BOUNIOLS (GASTON), né le 1er mars 1872 à Montcuq (Lot), mort le 16 août 1934 à Molières (Tarn-et-Garonne).

Sénateur du Tarn-et-Garonne en 1934.

Fils d'un sous-préfet originaire de Molières, Gaston Bouniols fit ses études secondaires au lycée de Toulouse, puis son droit à Paris. Docteur en droit et diplômé de l'Ecole des sciences politiques, il fit carrière dans la diplomatie. Représentant du Gouvernement français auprès du Gouvernement serbe en 1913, il fut surpris par la guerre, l'année suivante, à Belgrade et suivit le Gouvernement serbe à Nich, puis dans sa retraite à travers le Monténégro et l'Albanie.

Rentré en France, il fut nommé membre de la Commission des réparations et affecté à la répartition de la dette de l'Empire austro-hongrois. Il abandonna ses fonctions en 1925 lorsqu'il fut élu maire de Molières et conseiller général le ce canton le 29 juillet. Il fut nommé président de l'assemblée départementalé le 24 octobre 1928, et devint vice-président de la commission ministérielle .chargée de la répartition des prêts aux communes. En 1926, il fut candidat malheureux à une élection législative partielle dans le Tarn-et-Garonne, sous l'étiquette de radical indépendant.

Il adhéra au parti radical-socialiste en 1928 et, sous Son patronage se présenta à l'élection sénatoriale partielle du 29 juillet 1934, en remplacement de M. Auguste Puis, démissionnaire. Il fut élu par 329 voix sur 417 votants, au premier tour de scrutin. Mais avant même d'être validé, il fut brutalement emporté par une affection cardiaque le 16 août 1934 dans sa ville de Molières.

Le Président Jules Jeanneney annonça son décès au Sénat à la séance du 8 novembre : « Nous savions son passé laborieux, déclara-t-il, son talent, son caractère. Nous- nous félicitions d'avoir à l'accueillir bientôt. Sa mort nous a peinés et nous cause grand regret. » Gaston Bouniols avait fait paraître en 1918 une Histoire de la Révolution de 1848, couronnée par l'Institut, des ouvrages sur la suppression des conseils de guerre, sur l'abrogation de la loi Falloux, et avait publié dans la Revue Bleue des études sur les finances locales.

Il était Commandeur de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Gaston BOUNIOLS, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 1er mars 1872
Décédé le 16 août 1934
Profession
Diplomate
Département
Tarn-et-Garonne
  • Mis à jour le 25 octobre 2014