Allez au contenu, Allez à la navigation

BRUEL Eugène

Ancien sénateur de l'Allier

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 25 janvier 1885
  • Réélu le 7 janvier 1894
  • Fin de mandat le 3 janvier 1903 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

1885 , 1886 , 1890 , 1891 , 1892 , 1893 , 1894 , 1895 , 1896 , 1897 , 1898 , 1899 , 1900 , 1901

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

BRUEL (EUGÈNE-CHARLES), député de 1884 à 1885, et membre du Sénat, ne à Moulins Allier), le 19 avril 1834, exerça la profession de constructeur mécanicien, et fut négociant à Moulins. Il devint maire de cette ville, conseiller général de l'Allier, puis, le 6 avril 1884, en remplacement de M. Datas, de l'extrême gauche, décédé, fut élu député de la 1re circonscription de Moulins, par 6,047 voix sur 10,828 votants et 13,624 inscrits, contre 4,671 à M. Paul Corne. M. Bruel avait fait aux électeurs des déclarations conformes au programme de son prédécesseur à la Chambre. Après son élection, il s'inscrivit au groupe de la gauche radicale, mais avec une tendance marquée à se rapprocher des opportunistes. Le 6 janvier 1885, il passa de la Chambre au Sénat. Elu sénateur de l'Allier par 441 voix sur 836 votants, il a fait partie de l'Union républicaine et a voté, notamment, dans la dernière session, pour le rétablissement du scrutin uninominal (13 février 1889), pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse (18 février), pour la procédure à suivre devant le Sénat pour juger les attentats commis contre la sûreté de l'Etat (29 mars, affaire du général Boulanger).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

BRUEL (EUGÈNE, CHARLES), né le 19 avril 1834 à Moulins (Allier), mort le 10 mars 1908 à Moulins.

Député de l'Allier de 1884 à 1885. Sénateur de l'Allier de 1885 à 1903. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 512).

En 1891 et en 1893 il déposa des pétitions.

Il retrouva son siège de Sénateur au renouvellement du 7 janvier 1894 au troisième et dernier tour de scrutin, et devint secrétaire de la Commission de comptabilité. Il appartint en outre à quelques commissions ad hoc, mais n'aborda jamais la tribune.

Aux élections du 4 janvier 1903 il fut battu par Gacon. Sa liste était incomplète et il n'obtint qu'un nombre restreint de suffrages.

Il se retira à Moulins où il mourut le 10 mars 1908, à 74 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Eugène BRUEL, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 19 avril 1834
Décédé le 10 mars 1908
Profession
Constructeur mécanicien
Département
Allier
  • Mis à jour le 31 juillet 2014