Allez au contenu, Allez à la navigation

BRUNEL Henri

Ancien sénateur du Cantal

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 14 janvier 1930
  • Fin de mandat le 9 janvier 1939 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

1930 , 1931 , 1932 , 1934 , 1935 , 1936 , 1937 , 1938

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

BRUNEL (ADRIEN, JEAN, Henri), né le 8 mars 1871 à Saint-Mary-le-Plain (Cantal), mort le 19 novembre 1942 à Paris-8e.

Sénateur du Cantal de 1930 à 1939.

Fils d'un maître d'hôtel originaire du Cantal, mais exerçant à Paris, Henri Brunel, enfant doué et studieux, fit ses études secondaires au Collège Stanislas, et ses études supérieures à la Faculté de droit de Paris.

Reçu docteur en droit, il fit sa cléricature, et fut nommé notaire à Paris par décret du 16 février 1910.

Attiré par la politique, il se présenta .aux élections cantonales le 10 août 1913 dans le canton de Massiac; il essuya un échec. Mais il entra au conseil général du Cantal six ans plus tard, le 14 décembre 1919.

Il fit acte de candidature aux élections sénatoriales du 20 octobre 1929 (renouvellement du 14 janvier 1930) et emporta le siège au troisième tour de scrutin, par 291 voix contre 280 à M. François Marsal, sur 574 votants.

Il s'inscrivit au groupe de la gauche démocratique et appartint à la Commis.sion de l'enseignement et à celle de la législation Civile et criminelle dont il devint secrétaire, puis vice-président. Auteur d'une proposition de loi ayant pour objet de généraliser l'application des dispositions de l'article 882 du Code civil sur la forme de la demande en partage par voie de requête collective (1930), il en fut nommé rapporteur (1932). Il présenta en outre un rapport sur une proposition de loi tendant à la délivrance obligatoire d'un livret de famille lors de la célébration du mariage (1935) ; et un rapport sur la proposition de loi modifiant l'article 36 de la loi du 25 ventose an XI relatif aux conditions d'accession aux fonctions de notaire (1936). On l'entendit en outre parler des fonds de commerce et des frais de régie au cours de la discussion du budget du Ministère des Finances de l'exercice 1935. Il échoua aux élections du 23 octobre 1938 (renouvellement du 10 janvier 1939), Stanilas de Castellane ayant obtenu au troisième tour de scrutin 311 voix, alors qu'il n'en recueillait lui-même que 261 sur 574 suffrages exprimés. Il mourut à Paris, trois ans plus tard, le 19 novembre 1942, à 71 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Henri BRUNEL, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 8 mars 1871
Décédé le 19 novembre 1942
Profession
Notaire
Département
Cantal
  • Mis à jour le 23 avril 2014