Allez au contenu, Allez à la navigation

BUVIGNIER Jean

Ancien sénateur de la Meuse

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 1er avril 1894
  • Réélu le 3 janvier 1897
  • Fin de mandat le 24 décembre 1902 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

BUVIGNIER (JEAN, Charles, VICTOR), né le 1er janvier 1823 à Verdun. (Meuse), mort le 24 décembre 1902 à Verdun.

Député de la Meuse de 1881 à 1894. Sénateur de la Meuse de 1894 à 1902. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 537.)

Réélu dès le premier tour de scrutin aux élections générales du 22 septembre 1889, par 8.745 voix contre- 8.219 à son plus proche concurrent, réactionnaire Charles Buvignier poursuivit son activité au sein du parti républicain, dont il était demeuré l'un des plus fidèles soutiens. En 1891, il présenta un rapport sur une proposition de loi ayant pour objet d'allouer .des secours aux familles nécessiteuses des militaires des armées de terre et de mer appelés sous les drapeaux, en cas de mobilisation. Il prit part également à un certain nombre de débats concernant les emprunts et les octrois de plusieurs villes de France et présenta de nombreux rapports relatifs aux écoles normales et aux écoles pratiques d'agriculture.

Aux élections législatives du 20 août 1893, il fut encore réélu au premier tour de scrutin par 10.445 voix contre 5.463 à M. de Vernéville, mais ne devait plus siéger longtemps à la Chambre des députés, les électeurs de la Meuse l'ayant appelé, le 1er avril 1894, à occuper le siège de sénateur attribué à ce département, à. la suite de la mort de Victor Schoelcher, sénateur inamovible. II emporta le siège au premier tour de scrutin, par 451 voix sur 844 votants.

A la Chambre Haute, où il fut réélu sans difficultés au renouvellement du 3 janvier 1897 au premier tour de scrutin, par 696 voix sur 839 votants, il pousuivit son activité politique et soutint avec force les principes pour lesquels il avait combattu toute sa vie durant. A sa mort, survenue le 24 décembre 1902 à 79 ans, le doyen d'âge du Sénat, Henri Wallon, en prononçant son éloge funèbre au cours la séance du 13 janvier 1903, déplora la perte d'un des « vétérans de la phalange républicaine » et évoqua les-paroles prononcées sur sa tombe par son collègue Boulanger : « Il fût un mémorable exemple de l'homme politique qui traverse les révolutions sans changer de doctrine ».

Histrorien et archéologue distingué, il avait publié de nombreux ouvrages d'histoire locale, concernant aussi bien, La Monnaie à l'époque romaine, que les Maladreries de la cité de Verdun. Comme publiciste, il avait collaboré sous l'Empire à plusieurs journaux de combat et notamment à Franc parleur, au Patriote de la Meuse et au Démocrate. Il avait également rédigé, avant la guerre de 1870-1871, une publication littéraire : La revue de la Meuse. Il était officier d'Académie. Un buste lui fut consacré par la ville de Montmédy, le 10 septembre 1905.

Il était le frère d'Isidore Buvignier, Représentant à l'Assemblée Nationale Constituante de 1848.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Jean BUVIGNIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 1er janvier 1823
Décédé le 24 décembre 1902
Profession
Juriste
Département
Meuse
  • Mis à jour le 01 octobre 2014