Allez au contenu, Allez à la navigation

CADILHON Charles

Ancien sénateur des Landes

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 janvier 1920
  • Réélu le 6 janvier 1924
  • Fin de mandat le 9 janvier 1933 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

CADILHON (CHARLES), né le 15 décembre 1876 à Onesse (Landes), mort le 22 décembre 1940 à Paris.

Sénateur des Landes de 1920 à 1933.

Fils de Georges Cadilhon, éleveur de chevaux de courses parmi lesquels on se plaît à citer le célèbre «Epinard» qui fut longtemps imbattable, Charles Cadilhon hérita de son père le goût de la race chevaline et l'amour de la forêt landaise dans laquelle il était né et où il avait passé sa jeunesse.

Il acquit de bonne heure une grande expérience de l'exploitation des pins et des produits résineux. En 1914, quand survint la guerre, il entra au Comité et à l'Office interallié du bois où son activité et sa compétence furent rapidement appréciées.

La guerre terminée, il revient dans les Landes et reprend ses occupations civiles. L'intérêt qu'il porte à son département le conduit à envisager une carrière politique. Maire d'Onesse, il se présente aux élections générales législatives du 16 novembre 1919 en tête de la liste républicaine d'union nationale et d'action économique. Mais c'est M. Pierre Deyris inscrit à la deuxième place sur cette liste qui est élu député par 17.654 voix sur 66.537 votants.

Ainsi écarté par le suffrage universel, il prend sa revanche l'année suivante, au renouvellement sénatorial du 11 janvier 1920 en se faisant élire sénateur des Landes au deuxième tour de scrutin, par 439 voix sur 705 votants.

Inscrit au groupe de l'Union républicaine, il siège à la Commission du commerce et de l'industrie, à celle du travail et des postes et à celle des douanes et des conventions commerciales. Il défend à maintes reprises les intérêts des propriétaires de plantations de pins et des producteurs de produits résineux. Au nom de la Commission du travail et des postes, il rapporte un projet de loi adopté par la Chambre des Députés, portant approbation des conventions et arrangements de l'Union postale universelle signée à Madrid le 30 novembre 1920. Il se fait entendre dans la discussion : du budget spécial des dépenses recouvrables (1921) ; du projet de loi relatif au régime des chemins de fer (1921). Il prend un intérêt particulier au transport de la houille de la Sarre en France et à l'exploitation des forêts rhénanes.

Il conserve son siège de sénateur au renouvellement du 6 janvier 1924, au premier tour de scrutin, par 582 voix sur 708 votants, et reste membre des mêmes commissions. Il s'intéresse : aux incendies de forêts, nombreux en 1924 et d'une violence exceptionnelle ; aux tarifs des chemins de fer (1925), au projet de loi sur les loyers (1926). Il s'inquiète des nouvelles surcharges tarifaires auxquelles sont exposés les usagers des chemins de fer et dépose une demande d'interpellation sur les mesures que compte prendre le Gouvernement pour que les nouveaux tarifs soient appliqués suivant la valeur respective des marchandises appelées à les supporter (1926). Il dépose un amendement au projet de loi relatif à diverses conventions douanières (1928) et lit un rapport sur les opérations électorales en Inde française (1929). A partir de 1930, il participe plus rarement aux débats. Il subit un échec au renouvellement du 10 janvier 1933 et vit désormais à l'écart de la politique. Il devait mourir à Paris le 22 décembre 1940, âgé seulement de 64 ans.

Il laissait un ouvrage publié en 1923, intitulé : A propos du Congrès de Lesperon : la mise en régie des forêts domaniales, qui s'adressait principalement aux spécialistes des questions forestières.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

CADILHON (Charles)

Né le 15 décembre 1876 à Onesse (Landes)

Décédé le 22 décembre 1940 à Paris

Sénateur des Landes de 1920 à 1933

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome III, p. 829)

Après son échec aux sénatoriales d'octobre 1932, Charles Cadilhon abandonne la vie politique.

Il meurt à Paris, le 22 décembre 1940.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Charles CADILHON, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 15 décembre 1876
Décédé le 22 décembre 1940
Profession
Négociant
Département
Landes
  • Mis à jour le 29 novembre 2014