Allez au contenu, Allez à la navigation

CASIMIR-PERIER Paul

Ancien sénateur de la Seine-Inférieure

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 4 janvier 1891
  • Fin de mandat le 8 juin 1897 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1891 , 1894 , 1895 , 1896 , 1897

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

PÉRIER (CASIMIR-CHARLES-FORTUNAT-PAUL), député de 1878 à 1889, né à Paris le 18 décembre 1812, second fils de Casimir-Pierre Périer, le ministre de Louis-Philippe, fut armateur au Havre, et resta étranger à la politique active jusqu'en 1877. A cette époque, lors des élections du 14 octobre, les républicains modérés de la 2e circonscription du Havre adoptèrent sa candidature, qui réunit 4,502 voix contre 4,954 à l'élu conservateur, M. Dubois. Mais, après l'invalidation de ce dernier, M. Paul-Casimir Périer se représenta, le 7 juillet 1878, et fut élu par 5,014 voix (8,255 votants, 11,933 inscrits), contre 3,132 au député sortant. Il siégea au groupe de la gauche républicaine, avec lequel il soutint le ministère Dufaure, et vota pour l'invalidation de l'élection Blanqui, et contre l'amnistie plénière. Réélu, le 21 août 1881, par 4,477 voix (8,844 votants, 11,943 inscrits), contre 4,328 à M. Dubois, M. Paul-Casimir Périer se montra favorable à la politique opportuniste des cabinets Gambetta et J. Ferry, et se prononça pour les crédits de l'expédition du Tonkin. Porté, le 4 octobre 1885, sur la liste opportuniste de la Seine-Inférieure, il fut élu, le 1er sur 12, député du département, par 80,949 voix (149,546 votants, 195,467 inscrits), reprit sa place dans la fraction la plus conservatrice de la majorité républicaine, vota contre l'expulsion des princes, appuya les cabinets Rouvier et Tirard, et opina, dans la dernière session, pour le rétablissement du scrutin d'arrondissement (11 février 1889), pour l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution, pour les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes, pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, pour les poursuites contre le général Boulanger.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

CASIMIR-PERIER (CHARLES, FORTUNAT, PAUL), né à Paris le 10 décembre 1812, mort à Paris le 8 juin 1897.

Député de la Seine-Inférieure de 1878 à 1889.

Sénateur de la Seine-Inférieure de 1891 à 1897.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 588.)

Paul Casimir-Périer ne se représenta pas aux élections législatives des 22 septembre et 6 octobre 1889.

Mais au renouvellement du 4 janvier 1891, il fut élu Sénateur de la Seine-Inférieure, battant M. Ancel, Sénateur sortant et candidat de la droite, par 854 voix contre 621. Au Luxembourg, il siégea sur les bancs de la gauche.

Malheureusement, son état de santé ne lui permit pas de siéger à la haute assemblée.

Il mourut en cours de mandat le 8 juin 1897, âgé de 85 ans. Son éloge funèbre fut prononcé par Emile Loubet, alors président du Sénat, à la séance du 10 juin: « L'état de sa santé, déclara-t-il, ne lui permit pas de prendre à nos travaux une part active. Mais sa courtoisie parfaite et sa modestie lui avaient attiré les sympathies de tous ».

« Le Sénat conservera précieusement le souvenir de son trop court passage dans notre assemblée. »

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Paul CASIMIR-PERIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 10 décembre 1812
Décédé le 8 juin 1897
Profession
Armateur
Département
Seine-Inférieure
  • Mis à jour le 02 septembre 2014