Allez au contenu, Allez à la navigation

COTY François

Ancien sénateur de la Corse

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 8 juillet 1923
  • Fin de mandat le 10 avril 1924 ( Invalidé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

COTY (JOSEPH, MARIE, François SPOTURNO, dit), né le 3 mai 1874 à Ajaccio (Corse), mort le 25 juillet 1934 à Louveciennes (Seine-et-Oise).

Sénateur proclamé, de la Corse de 1923 à 1924.

Créateur de la maison de parfums qui porte toujours son nom, François Coty, passionné de politique, s'intéressa pendant quelque temps à l'Action française et au Faisceau. Puis il acquit, en 1924, Le Figaro et Le Gaulois. En 1928, il fonda un journal populaire, nettement meilleur marché que ses concurrents L'Ami du peuple, doublé par un Ami du peuple du soir. Ces quotidiens se vendaient 10 centimes à Paris, 15 centimes en province. Ils bénéficièrent d'une large audience, malgré la campagne de dénigrement systématique des grands confrères. Un procès retentissant s'ensuivit dont François Coty sortit victorieux. Mais il dut livrer bataille jusqu'à sa mort contre les autres journaux.

Il tenta d'entrer au Sénat à la faveur d'une élection partielle qui se déroula le 8 juillet 1923 en Corse. Il s'agissait de remplacer M. Jean Gallini décédé le 20 avril précédent. François Coty fut proclamé vainqueur au premier tour de scrutin, par 397 voix contre 391 à M. Landry, sur 788 votants. Mais l'élection fut contestée par M. Landry qui reprochait à son concurrent : d'avoir fait annuler les suffrages de certains délégués sénatoriaux, parce que ceux-ci étaient inéligibles, des faits de corruption individuelle et de corruption collective, l'intervention, dans la campagne électorale, du contumace Romanetti. La discussion eut lieu à la séance du 10 avril 1924, en l'absence de M. François Coty malade. Le rapporteur du 7e bureau, M. Henri Cosnier, conclut à l'annulation des opérations électorales. Ces conclusions furent adoptées au scrutin, par 178 voix contre 31, sur 209 votants.

Mais François Coty n'en abandonna pas pour autant la politique. En 1933, il créa le mouvement La Solidarité française dont il fut élu Président et qui groupait environ 250.000 adhérents. De tendance fasciste, il participa à l'émeute du 6 février 1934 où il eut plusieurs tués. François Coty avait d'ailleurs beaucoup aidé Les Croix de Feu, à leur origine.

Il mourut le 25 juillet 1934 dans sa propriété de Louveciennes, à l'âge de 60 ans.

Il fut maire d'Ajaccio pendant plusieurs années.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. François COTY, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 3 mai 1874
Décédé le 25 juillet 1934
Profession
Parfumeur
Département
Corse
  • Mis à jour le 23 juillet 2014