Allez au contenu, Allez à la navigation

DAUTRESME Lucien

Ancien sénateur de la Seine-Inférieure

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 4 janvier 1891
  • Fin de mandat le 18 février 1892 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

DAUTRESME (AUGUSTE, Lucien), né le 21 mai 1826 à Elbeuf (Seine-Inférieure), mort le 18 février 1892 à Paris.

Député de Seine-Inférieure de 1876 à 1891.

Sénateur de Seine-Inférieure de 1891 à 1892. Ministre du Commerce du 9 novembre 1885 au 7 janvier 1886. Ministre du Commerce et de l'Industrie du 30 mai 1887 au 3 avril 1888. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, tome II, p. 270 et 271).

Aux élections générales législatives du 22 septembre 1889, qui eurent lieu au scrutin uninominal, Lucien Dautresme, député sortant, se représentera dans son ancienne circonscription de Rouen.

C'est homme politique que son passage par l'Ecole de polytechnique n'avait pas empêché de devenir, aussi, un musicien apprécié, et dont on a pu dire, à sa mort, qu' « au cours de toute son existence, il a manifesté hautement et fermement, quoique avec modération, ses sentiments républicains et démocratiques », promettait alors à ses électeurs de rechercher les moyens propres à faciliter les rapports du capital avec le travail, donc à améliorer la condition des travailleurs. Il voulait également alléger les dépenses budgétaires, répartir plus équitablement l'impôt, une justice plus rapide et moins coûteuse, de forts droits de douane sur les marchandises étrangères pour écarter de nos fabriques le spectre du chômage, etc. Repoussant aussi, « du moins quant à présent », la révision de la Constitution, ce programme fut bien accueilli par les Rouennais et Dautresme élu député pas plus tard que le premier tour de scrutin, par 9.150 voix, n'en laissant que 8.135 à deux rivaux malheureux qui se les partageaient, sur 17.683 votants.

Vint, en 1891, le dernier renouvellement triennal du Sénat. Lucien Dautresme, qui représentait depuis longtemps le canton d'Elbeuf au Conseil général de la Seine-Inférieure, qui, de surcroît, avait déployé une activité des plus remarquées en qualité de Commissaire général de l'Exposition universelle de 1889, jugeant le moment venu pour lui d'être sénateur, se porta. Le scrutin du 4 janvier 1891 justifia son espoir, et s'il ne fut élu que le troisième sur quatre, ce fut, sur 1.491 suffrages, par 809 pour lui.

Hélas! Ses jours étaient comptés : il ne fut du Sénat que quelques mois. Mais, lit-on dans son éloge funèbre : « Quel zèle et quel dévouement, notamment dans la discussion du tarif des douanes ! »

Lucien Dautresme mourut à Paris le 18 février 1892 à l'âge de 66 ans : « à tous égards, une existence bien remplie », conclut le Président Le Royer devant ses collègues dont, en si peu de semaines ce Normand avait su conquérir l'estime « par son aménité, sa courtoisie, sa modération ».

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Lucien DAUTRESME, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 21 mai 1829
Décédé le 18 février 1892
Profession
Ingénieur de la marine
Département
Seine-Inférieure
  • Mis à jour le 24 avril 2014