Allez au contenu, Allez à la navigation

de BEJARRY Amédée

Ancien sénateur de la Vendée

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 2 mai 1886
  • Réélu le 4 janvier 1891
  • Réélu le 28 janvier 1900
  • Réélu le 3 janvier 1909
  • Fin de mandat le 1er octobre 1916 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

BÉJARRY (AMÉDÉE-PAUL-ARMAND DE), membre du Sénat, né à Saint-Vincent-Puymaufrais, (Vendée), le 30 juin 1840, fut élu, le 2 mai 1886, sénateur monarchiste de la Vendée par 465 suffrages sur 853 votants et 855 inscrits, contre 383 voix données à M. Daniel-Lacombe, candidat républicain. Il s'agissait de remplacer M. de Cornulier également monarchiste, décédé. M. de Cornulier, aux élections sénatoriales précédentes (janvier 1882), avait été élu premier de la liste conservatrice par 200 voix seulement. Depuis, est intervenue la loi du 9 décembre 1884, qui augmenta dans une assez forte proportion le nombre des électeurs sénatoriaux. Au Sénat, M. de Béjarry siège à droite : il a voté notamment, dans la dernière session, contre le rétablissement du scrutin uninominal (13 février 1889), contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse (18 février), contre le projet de loi réglant la procédure à suivre devant le Sénat pour juger les attentats contre la sûreté l'Etat (affaire Boulanger, 29 mars).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

BÉJARRY (AMÉDÉE, PAUL, ARMAND de), né le 30 juin 1840 à Saint-Vincent-Puymaufrais (Vendée), mort le 1" octobre 1916 à Saint-Vincent-Puymaufrais.

Sénateur de la Vendée de 1886 à 1916. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des: Parlementaires, t. 1, p. 239.)

Il fut réélu aux renouvellements des 4 janvier 1891, 28 janvier 1900 et 3.janvier 1909. Il représenta la Vendée à la Haute-Assemblée pendant trente année consécutives. Sa mort, le 1er octobre 1916, mit fin à son mandat.

Il fut membre de plusieurs commissions, déposa un certain nombre de pétitions, mais n'intervint pas à la tribune.. Le Président Antonin Dubost prononça son éloge funèbre à la séance du 12 octobre 1916.

Il s'était toujours posé en défenseur de la monarchie, de la religion et de la liberté.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Amédée de BEJARRY, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 30 juin 1840
Décédé le 1er octobre 1916
Département
Vendée
  • Mis à jour le 22 juillet 2014