Allez au contenu, Allez à la navigation

de LADMIRAULT Louis

Ancien sénateur de la Vienne


Ancien Vice-président du Sénat

Election

  • Elu le 30 janvier 1876
  • Réélu le 8 janvier 1882
  • Fin de mandat le 3 janvier 1891 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878 , 1879 , 1880 , 1881 , 1882 , 1883 , 1884 , 1885 , 1886 , 1887 , 1890

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

LADMIRAULT (LOUIS-RENÉ-PAUL DE), sénateur du second Empire et membre du Sénat actuel, né à Montmorillon (Vienne) le 17 février 1808, sortit de Saint-Cyr en 1831 comme sous-lieutenant au 62e de ligne, passa lieutenant au 67e, puis capitaine au régiment des zouaves en 1837 ; nommé aux chasseurs d'Orléans, le 24 juin 1840, il fut blessé à Mouzaïa le 30 août, cité à l'ordre du jour de l'armée et nommé commandant du 1er bataillon de chasseurs à pied en décembre 1840. En 1845, il commanda le 2e bataillon d'infanterie légère d'Afrique, puis, promu colonel des zouaves, fit, en 1847, sous les ordres du maréchal Bugeaud, l'expédition de la Grande Kabylie, qui lui valut la cravate de commandeur de la Légion d'honneur. Général de brigade le 12 juin 1848, il commanda les subdivisions de Médéah et de Batna, dirigea des expéditions dans le Sud (1849 et 1851), et, rappelé en France, fut mis à la tête de la subdivision de Versailles (1852). Général de division (13 janvier 1853), il fut mis, en 1854 à la tête de la division dite « camp du Nord ». En 1859, il commanda la 2e division du 1er corps de l'armée d'Italie, se distingua au combat de Marignan et fut blessé à Solférino, où, placé à l'extrême gauche française, il protégea contre un mouvement offensif des Autrichiens la droite italienne compromise. En récompense il fut nommé par Victor-Emmanuel grand-croix des Saints-Maurice-et-Lazare, reçut de Napoléon III la plaque de grand-officier de la Légion d'honneur, et, de sa ville natale, une épée d'honneur. Guéri de sa blessure, il commanda la 1re division de l'armée de Paris, puis une division de la garde impériale, et fut nommé sous-gouverneur de l'Algérie le 18 septembre 1865, et sénateur le 15 décembre 1866. Commandant du 2e corps d'armée à Lille le 2 mars 1867, puis du camp de Châlons la même année, il reçut, au moment de la rupture avec la Prusse, en juillet 1870, le commandement du 4e corps de l'armée du Rhin. Placé sous les ordres du maréchal Bazaine, il assista aux grandes batailles sous Metz, et fut fait prisonnier en vertu de la capitulation du 27 octobre. A son retour d'Allemagne, il fut mis (6 avril 1871), pendant le second siège de Paris, à la tête du 1er corps de l'armée de Versailles ; il força la porte de Saint-Ouen, le 22 mai 1871, et occupa le lendemain les buttes Montmartre. Le 1er juillet suivant, il fut nommé gouverneur de Paris, situation qu'il garda jusqu'au mois de février 1878. Apres avoir échoué aux élections législatives du 2 juillet 1871 dans la Vienne, avec 12,841 voix contre 32,380 à M. le baron de Soubeyran, il fut élu sénateur de ce même département, le 30 janvier 1876, par 278 voix (378 votants), et réélu, au renouvellement triennal, le 8 janvier 1882, par 188 voix (375 votants). Il siégea au centre droit, prit part aux discussions sur les lois militaires, et, après les élections de 1879, fut porté par les gauches à la vice-présidence du Sénat. Il dut cet appui aux mesures qu'il crut devoir prendre en 1873 et 1875, alors qu'il était gouverneur de Paris, contre l'invasion du bonapartisme dans l'armée. Grand cordon de la Légion d'honneur du 11 août 1867 et décoré de la médaille militaire en 1871, le général de Ladmirault a été conservé dans le cadre d'activité, après la limite d'âge, comme ayant commandé en chef devant l'ennemi. On a de lui : Bases d'un projet pour le recrutement de l'armée de terre (1871).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

LADMIRAULT (Louis, RENÉ, PAUL de), né le 17 février 1808 à Montmorillon (Vienne), mort le 1er février 1898 à Sillars (Vienne).

Membre du Sénat impérial de 1866 à 1870.

Sénateur de la Vienne de 1876 à 1891.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 507.)

Empêché par son grand âge de prendre une part active aux travaux du Sénat, le général de Ladmirault ne se représenta pas aux élections sénatoriales du 4 janvier 1891.

Il mourut le 1er février 1898, quelques jours avant la fin de sa 90e année, à Sillars, dans la Vienne.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Louis de LADMIRAULT, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 17 février 1808
Décédé le 1er février 1898
Profession
Général
Département
Vienne
  • Mis à jour le 22 décembre 2014