Allez au contenu, Allez à la navigation

de LUBERSAC Louis

Ancien sénateur de l'Aisne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 janvier 1920
  • Réélu le 9 janvier 1921
  • Réélu le 14 janvier 1930
  • Fin de mandat le 15 avril 1932 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

LUBERSAC (LOUIS, Guy, marquis de), né le 20 janvier 1878 à Paris, mort le 15 avril 1932 à Paris.

Sénateur de l'Aisne de 1920 à 1932.

Licencié en droit, le marquis de Lubersac était diplômé de l'Ecole des sciences politiques. Mais ce parisien, membre du Jockey-club, possédait des terres en Valois et était maire de Faverolles depuis 1904.

Mobilisé en 1914 comme sergent dans l'infanterie territoriale, il termine la guerre comme capitaine commandant l'aéronautique, avec la rosette de la Légion d'honneur, la Croix de guerre avec palme, dix citations et deux blessures ; il totalisait plus de 250 reconnaissances et missions photographiques, 40 combats aériens, etc...

La paix retrouvée, il se consacre au relèvement de l'Aisne dévastée, en créant et en présidant une confédération de coopératives de sinistrés.

Le marquis de Lubersac est élu pour la première fois sénateur le 11 janvier 1920, en remplacement de Sebline, décédé le 10 février 1917, au premier tour, par 731 voix sur 1.307 votants. Il s'inscrit au parti de la gauche républicaine. Il est réélu le 9 janvier 1921 par 778 voix sur 1.312 votants et le 20 octobre 1929 par 728 voix sur 1.340 votants. Le 14 janvier 1930, en même temps que fut validée son élection, il est nommé secrétaire du Sénat, poste qu'il conserva jusqu'à son décès.

Dès le début de son mandat, il fait partie de nombreuses commissions, notamment de la commission de l'armée, de celle de l'agriculture et de celle des actes notariés. Il s'intéresse particulièrement aux questions financières et prend part aux discussions budgétaires.

Les départements libérés de l'invasion retiennent toute son attention. Les régions sinistrées n'ont pas de meilleur défenseur et il réclame pour elles des dommages de guerre importants.

En 1924, il est vice-président de la commission de l'armée et prend part activement à la création de l'aéronautique. Au cours des années suivantes, il dépose de nombreux rapports et propositions de loi concernant la situation de l'aéronautique commerciale, l'avancement dans l'arme de l'aéronautique et la réparation des dommages causés par faits de guerre. Président de la commission des régions libérées en 1930, il est membre également de la commission de l'air. Les problèmes de l'aéronautique demeurent sa principale préoccupation. Il devait mourir à Paris le 15 avril 1932, à 54 ans, des suites de ses blessures de guerre.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Louis de LUBERSAC, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 20 janvier 1878
Décédé le 15 avril 1932
Profession
Propriétaire terrien
Département
Aisne
  • Mis à jour le 16 septembre 2014