Allez au contenu, Allez à la navigation

de ROUGÉ Olivier

Ancien sénateur de Maine-et-Loire

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 janvier 1920
  • Réélu le 6 janvier 1924
  • Fin de mandat le 30 décembre 1932 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

ROUGÉ (OLIVIER de), né le 15 janvier 1862 à Chenillé-Changé (Maine-et-Loire), mort le 30 décembre 1932 à Chemillé-Changé.

Sénateur du Maine-et-Loire de 1920 à 1932.

Olivier de Rougé appartenait à une très ancienne famille de l'Ouest qui avait depuis plusieurs siècles donné des serviteurs au pays. Porté naturellement vers l'agriculture et vers les lettres il suivit néanmoins, sans sacrifier ces deux activités, l'exemple de ses ancêtres en consacrant une part importante de son temps à la chose publique.

Maire de Chenillé-Changé de 1897 à sa mort, membre depuis 1919 du Conseil général - qu'il présida plusieurs fois- il fut élu sénateur du Maine-et-Loire le 11 janvier 1920 : arrivé en troisième position au premier tour avec 426 voix sur 937 votants, il fut élu au second tour par 480 voix sur 940 votants, en même temps que Jules Delahaye, 613 voix et Bodinier. 593. Il fut réélu le 6 janvier 1924, au premier tour, arrivant en tête avec 675 voix sur 931 votants, devant le comte de Blois, 644 voix, puis le 16 octobre 1932, au premier tour également, obtenant 525 voix sur 944 votants et précédé par le comte de Blois, 553 voix et de Manceau, 544.

Il siégeait à droite. Il fut secrétaire du Sénat de 1925 à 1928. Membre de la commission des affaires étrangères, de la commission des départements libérés et de la commission de l'agriculture, il consacra la plus grande partie de ses interventions aux questions agricoles et, en particulier, à la défense des éleveurs. Il contribua - ce dont il tirait quelque fierté - à créer une nouvelle race bovine, la race Maine-Anjou. Membre de l'académie d'agriculture, vice-président de la société des agriculteurs de France, président de la société des éleveurs de la race bovine, président de l'office agricole régional de l'Ouest, de toutes les caisses et de presque tous les groupements agricoles de son département, il faisait autorité en matière d'agriculture dans toute cette région de France.

Olivier de Rougé laissait une oeuvre littéraire, notamment deux romans de guerre publiés sous le pseudonyme de Pierre Cherré, une histoire généalogique de la maison de Rougé et trois volumes de poèmes où il chantait sa terre natale et consacrait des vers émus à la mémoire des deux enfants qu'il avait perdus.

Il mourut le 30 décembre 1932, dans son pays natal, à l'âge de 71 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Olivier de ROUGÉ, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 15 janvier 1862
Décédé le 30 décembre 1932
Profession
Propriétaire agricole
Département
Maine-et-Loire
  • Mis à jour le 26 octobre 2014