Allez au contenu, Allez à la navigation

DEMIAUTTE Louis

Ancien sénateur du Pas-de-Calais

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 8 janvier 1882
  • Fin de mandat le 3 janvier 1891 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

1882 , 1883 , 1884 , 1885 , 1886 , 1887 , 1888 , 1889 , 1890

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

DEMIAUTTE (LOUIS), membre du Sénat, né à Saint-Léger (Pas-de-Calais), le 15 octobre 1829, était agriculteur-fabricant de sucre, et secrétaire de la chambre consultative d'agriculture d'Arras, lorsqu'il fut élu, le 8 janvier 1882, sénateur du Pas-de-Calais, le 3e sur 4, par 516 voix sur 1,013 votants, Il prit place à la gauche républicaine, vota pour les ministères opportunistes, pour le Tonkin, la Tunisie, l'expulsion des princes, etc. ; il s'est prononcé en dernier lieu, pour le rétablissement du scrutin d'arrondissement (13 février 1889), pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, pour la procédure à suivre devant le Sénat pour juger les attentats contre la sûreté de l'Etat (affaire du général Boulanger).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

DEMIAUTTE (Louis, JOSEPH), né à Saint-Léger (Pas-de-Calais) le 15 octobre 1829, mort à Saint-Léger le 18 octobre 1904.

Sénateur du Pas-de-Calais de 1882 à 1891. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY. Dictionnaire des Parlementaires, t. II, p. 333.)

Ses multiples tâches, à la fois d'ingénieur, d'agriculteur et d'industriel - il présida aux destinées d'une fabrique de sucre - l'amenèrent à participer sans relâche aux activités économiques de son département, le Pas-de-Calais. C'est ainsi qu'il fut secrétaire de la Chambre consultative d'Arras, président de la Commission des encouragements à la production du cheval boulonnais, président du conseil d'administration du chemin de fer Boisleux-Marquion, et enfin président de la Société centrale d'agriculture du Pas-de-Calais.

Son activité civique ne fut pas moindre. Avant d'obtenir son siège de sénateur, il fut conseiller d'arrondissement d'Arras pour le canton de Croisilles, membre de la Commission vicinale de ce même canton, juge suppléant, Il ne se représenta pas au renouvellement du 4 ' janvier 1891. Il mourut dans son village natal de Saint-Léger le 18 octobre 1904, à l'âge de 75 ans.

Il était Chevalier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Le Sénat vers 1950
Etat-civil
Né le 15 octobre 1829
Décédé le 18 octobre 1904
Profession
Exploitant agricole
Département
Pas-de-Calais
  • Mis à jour le 22 juillet 2014