Allez au contenu, Allez à la navigation

DETHOU Alexandre

Ancien sénateur de l'Yonne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 10 avril 1892
  • Fin de mandat le 20 juin 1896 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1892 , 1893 , 1894 , 1895 , 1896

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

DETHOU (ALEXANDRE, RENÉ), né le 18 avril 1819 à Bléneau (Yonne), mort le 20 juin 1896 à Bléneau.

Député de l'Yonne de 1876 à 1892. Sénateur de l'Yonne de 1892 à 1896. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. II, p. 374.)

Aux élections générales législatives de 1889, il se représenta, dans l'arrondissement de Joigny, comme candidat républicain radical en rappelant à ses électeurs qu'il avait toujours « tenu haut et ferme le drapeau de la République et de la démocratie » et en se reconnaissant anticlérical, antimonarchiste, antibonapartiste, antianarchiste et antiboulangiste. C'est d'ailleurs d'un candidat bonapartiste, M. Lecomte, qui obtint 6.493 voix, qu'il triompha le 6 octobre, au second tour de scrutin, en rassemblant lui-même 11.866 suffrages, sur 18.660 votants.

Il ne passera plus que deux ans et demi environ à la Chambre où il appartint à de nombreuses Commissions, dont celle relative au traitement et au classement du personnel de l'Enseignement primaire, en 1891, continuant ainsi son action en faveur de l'instruction.

Lorsqu'il s'agit de remplacer M. Oscar de Vallée, sénateur inamovible, décédé le 18 janvier 1892, il brigua cette succession et triompha facilement, le 10 avril suivant, avec 658 voix sur 889 votants ; il fut proclamé sénateur à la séance de reprise du Sénat du 20 mai 1893 et donna, le lendemain, sa démission de député.

A la Haute Assemblée, où il ne devait siéger que quatre années, il se fit le défenseur de ses concitoyens en déposant près d'une quarantaine de pétitions, d'intérêt strictement local, ayant le plus souvent trait à l'agriculture et à l'instruction publique. Il intervint en 1893, sans succès mais non sans pertinence, pour soutenir, dans la discussion d'une proposition de loi sur les sociétés civiles. un amendement déposé par un de ses collègues, tendant à permettre l'émission d'actions ou de coupures d'actions à un prix accessible aux petits épargnants : il eut beau préciser les difficultés qu'il avait rencontrées dans ce sens en créant une boulangerie coopérative au capital de 3.000 F, une école supérieure et professionnelle de filles au capital de 7.000 F et une école similaire de garçons au capital de 5.000 F. à Bléneau et aux environs, il ne parvint point à entraîner l'adhésion du Sénat. Il disait lui-même n'être pas orateur, aussi préféra-t-il consacrer son activité aux Commissions.

Il mourut à Bléneau, le 20 juin 1896, à l'âge de 71 ans. Lors de la séance du 22 juin 1896, le président Loubet put célébrer « sa fidélité aux opinions de toute sa vie » qui étaient « les opinions républicaines » et dire avec raison de lui qu'il avait « consacré son existence à la diffusion de l'instruction et particulièrement de l'enseignement primaire et professionnel dans son pays ».

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Alexandre DETHOU, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 18 avril 1819
Décédé le 20 juin 1896
Profession
Propriétaire terrien
Département
Yonne
  • Mis à jour le 19 décembre 2014