Allez au contenu, Allez à la navigation

DROUILLARD Pierre

Ancien sénateur du Finistère

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 7 janvier 1894
  • Fin de mandat le 11 juillet 1895 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

DROUILLARD (PIERRE, MARIE, HIPPOLYTE), né le 16 juillet 1833 à Paris, mort le 11 janvier 1895 à Paris.

Sénateur du Finistère de 1894 à 1895.

Fils d'un actionnaire des mines de plomb argentifère de Poullaouen, dans le Finistère, Pierre Drouillard fit naturellement des études que conclut le diplôme d'ingénieur des mines. Mais l'exploitation des filons de Poullaouen touchait à sa fin et il dut chercher une autre activité. Il la trouva en qualité d'attaché aux chemins de fer du nord de l'Espagne.

En 1870, lorsqu'éclata la guerre, il rentra en France et fit toute la campagne.

En 1871, il fut élu conseiller général du canton de Saint-Pol-de-Léon, où sa famille possédait d'importantes propriétés.

Dès ce moment, il s'intéressa surtout aux questions agricoles et hippiques. Il contribua au développement de l'élevage dans le pays de Léon et à la fondation des sociétés hippiques qui sont encore florissantes dans cette région.

En 1874, il ne fut pas réélu conseiller général. Il tenta sa chance aux élections générales législatives de 1876 contre M. de Kermenguy, dans la deuxième circonscription de Morlaix, mais subit également un échec. Il réussit enfin à se faire élire, en 1880, conseiller municipal de Saint-Pol-de-Léon, contre une liste républicaine, et devint bientôt maire de la ville. De nouveau battu en 1888, il parviendra, peu après, à emporter la mairie de Roscoff.

Entre temps il se présenta, en 1885, aux élections sénatoriales dans le Finistère, mais il échoua à cinq voix près. Il fut plus heureux au renouvellement du 7 janvier 1894, où il fut enfin élu sénateur, par 649 voix sur 1.223 suffrages exprimés, au premier tour de scrutin. Membre de diverses Commissions, son activité parlementaire fut assez réduite en raison du peu de temps qu'il siégea au Sénat. Il eut cependant la possibilité de montrer l'intérêt qu'il portait aux questions agricoles, fut membre du Conseil supérieur des haras et membre du Conseil supérieur de l'agriculture.

Il siégeait à la gauche de la Haute-Assemblée. Officier d'Académie, Chevalier de l'Ordre d'Isabelle la Catholique, de Charles III d'Espagne, du Christ du Portugal, il mourut en cours de mandat, le 11 janvier 1895, à Paris, à l'âge de 62 ans.

Le président Challemel-Lacour à la séance du 13 janvier, ne prononça pas d'éloge funèbre. Il se borna à faire part du décès au Sénat et à faire élire une délégation chargée d'assister aux obsèques.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Pierre DROUILLARD, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 16 juillet 1833
Décédé le 11 juillet 1895
Profession
Ingénieur des mines
Département
Finistère
  • Mis à jour le 23 avril 2014