Allez au contenu, Allez à la navigation

FABRE Ulysse

Ancien sénateur de Vaucluse

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 14 janvier 1936
  • Fin de mandat le 31 décembre 1944 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

1936 , 1937 , 1938 , 1939 , 1940

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

FABRE (ULYSSE), né le 12 février 1879 à Vaison-la-Romaine (Vaucluse).

Sénateur du Vaucluse de 1936 à 1944.

Ulysse Fabre dirigeait dans son pays natal une manufacture d'instruments agricoles, viticoles et horticoles, fondée en 1872, dont les affaires s'étendaient aux colonies et en de nombreux pays étrangers.

Dès 1906, il fut conseiller municipal de Vaison-la-Romaine, puis fut adjoint au maire de 1912 à 1919, enfin maire de cette ville en 1919. Il était, depuis 1913, conseiller général du Vaucluse. Il devint président de l'assemblée départementale le 28 août 1922 et devait garder cette présidence jusqu'en 1940. Lors des élections sénatoriales de 1927 il refusa, bien que sollicité par ses amis, de poser sa candidature. Il se présenta au renouvellement du 20 octobre 1935, sous l'étiquette radicale-socialiste, avec pour but de remplir « le rôle de conseiller des communes » qui lui paraissait « la forme la plus utile de l'activité d'un sénateur » : ses objectifs, outre la défense des intérêts de son département, étaient « la revalorisation des produits agricoles, l'amélioration des conditions de transport, l'abaissement des tarifs et la recherche de débouchés sûrs et rémunérateurs ». En politique générale, son programme était de « défense républicaine et de lutte contre le fascisme ». Il prônait enfin la révision des décrets-lois de 1935.

A ces élections, il fut élu au second tour de scrutin, par 228 voix sur 449 suffrages exprimés ; au premier tour, il avait obtenu 202 voix sur 451 suffrages exprimés.

Admis en janvier 1936, il devint membre de la Commission des douanes, de la Commission de l'Algérie, et de la Commission de législation civile et criminelle. Il s'intéressa plus particulièrement au problème des coopératives de blé. Politiquement, il souscrit entièrement au programme du Front populaire et devait l'affirmer à la session de novembre du Conseil général de son département.

Se spécialisant de plus en plus sur la politique économique et le commerce extérieur, il se fait le défenseur des petites entreprises industrielles, commerciales et artisanales.

Il était officier de la Légion d'honneur depuis 1938 et commandeur de la Couronne d'Italie.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

FABRE (Ulysse)

Né le 12 février 1879 à Vaison-la-Romaine (Vaucluse)

Décédé le 24 mars 1946 à Vaison-la-Romaine

Sénateur de Vaucluse de 1936 à 1944

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1646)

Le 10 juillet 1940, Ulysse Fabre se prononce en faveur de la révision constitutionnelle.

A la Libération, par sa décision du 22 mai 1945, le Jury d'honneur considérant « son opposition à l'usurpateur et l'aide qu'il a apportée à la Résistance » le relève de l'inéligibilité qui le frappait en raison de ce vote.

Cependant Ulysse Fabre se retire de toute vie publique et disparaît en 1946, à l'âge de 67 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Ulysse FABRE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 12 février 1879
Décédé le 24 mars 1946
Profession
Industriel
Département
Vaucluse
  • Mis à jour le 31 juillet 2014