Allez au contenu, Allez à la navigation

FEUGA Paul

Ancien sénateur de la Haute-Garonne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 6 janvier 1924
  • Fin de mandat le 9 janvier 1933 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

FEUGA (PAUL, THÉOPHILE), né le 3 avril 1863 à Toulouse (Haute-Garonne), mort le 5 janvier 1939 à Toulouse.

Sénateur de la Haute-Garonne de 1924 à 1933.

Issu d'une vieille famille bourgeoise toulousaine, Paul Feuga a fait toutes ses études dans cette ville, où il habita presque toute sa vie.

Il s'orienta rapidement vers une carrière politique et devint conseiller municipal. Il fut ensuite adjoint délégué aux Beaux-Arts sous les municipalités radicales d'avant la guerre de 1914 ; à ce titre, il veilla particulièrement sur le Conservatoire de Toulouse, le théâtre du Capitole et l'école des Beaux-Arts. Il devint maire de Toulouse à la fin de 1919, à la tête d'une liste de « bloc national ». Opposé à l'alliance avec les socialistes, il devait diriger, en mars 1924, la fondation d'une nouvelle fédération radicale et radicale-socialiste. Aux élections municipales de 1925 il fut remplacé comme maire de Toulouse par le socialiste Billères. Au conseil général, il représenta jusqu'en 1925 le canton nord de Toulouse. Après avoir milité durant de longues années au sein du parti radical-socialiste, c'est cependant contre les candidats de son propre parti qu'il sera élu aux élections sénatoriales du 10 janvier 1924, au deuxième tour de scrutin, par 481 voix sur 929 suffrages exprimés. Il devait s'inscrire au Sénat au groupe de l'union démocratique et radicale.

En plus de ses activités politiques, il joua un rôle important dans nombre de sociétés littéraires et artistiques et dans la mutualité. Membre du conseil de l'Université de Toulouse, il fut également membre de l'Union latine et l'un des fondateurs du Comité France-Italie ; c'est à ce titre qu'il prit la tête du voyage à Rome en 1931 des anciens combattants français. Très lié à tous les milieux littéraires et artistiques de sa région, il est représenté en « capitoul » sur le tableau de Roucolle illustrant l'entrée de Louis XI à Toulouse.

Paul Feuga fut admis au Sénat le 10 janvier 1924. De 1924 à 1932, il appartint aux commissions de l'administration générale, départementale et communale, de l'armée, de l'aéronautique commerciale.

Il s'intéressa particulièrement à l'usine d'ammoniaque synthétique de Toulouse, à la caisse d'amortissement, aux budgets de l'instruction publique, des chemins de fer et des travaux publics, à la construction du canal des Deux-Mers, à l'École vétérinaire de Toulouse.

Candidat aux élections sénatoriales de 1933, il ne devait pas être réélu, n'obtenant que 214 voix au premier tour de scrutin et 186 au second sur 933 votants.

Paul Feuga était officier de la Légion d'honneur, médaille d'or de la Mutualité.

Il mourut à Toulouse, retiré de la politique, le 5 janvier 1939, à l'âge de 76 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Paul FEUGA, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 3 avril 1863
Décédé le 5 janvier 1939
Département
Haute-Garonne
  • Mis à jour le 26 novembre 2014