Allez au contenu, Allez à la navigation

FOLLIET André

Ancien sénateur de la Haute-Savoie

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 7 janvier 1894
  • Réélu le 28 janvier 1900
  • Fin de mandat le 22 mars 1905 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

FOLLIET (ANDRÉ, EUGÈNE), né le 18 mars 1838 à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie), mort le 22 mars 1905 à Paris.

Représentant de la Haute-Savoie à l'Assemblée Nationale de 1871 à 1876.

Député de la Haute-Savoie de 1876 à 1894.

Sénateur de la Haute-Savoie de 1894 à 1905.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 20.)

Aux élections générales législatives du 22 septembre 1889 - élections pour lesquelles le scrutin uninominal était rétabli - André Folliet fut réélu député dans l'arrondissement de Thonon, au premier tour de scrutin, par 8.447 voix contre 5.165 à M. Denarie, monarchiste. Il garda encore son mandat aux élections du 20 août 1893 où, sans rencontrer de concurrence, il obtint 8.619 voix au premier tour, sur 9.475 votants.

Au cours des deux dernières législatures de la Chambre des députés auxquelles il appartint, puis au Sénat, André Folliet poursuivit son activité, orientée vers la défense des intérêts de la région et les questions économiques ou sociales. Une élection sénatoriale partielle ayant eu lieu en Haute-Savoie le 8 janvier 1893 pour remplacer M. Chaumontel décédé, André Folliet se présenta mais fut battu au premier tour de scrutin par M. Francoz, républicain comme lui, qui recueillit 407 voix sur 652 votants, alors qu'il n'en obtenait que 185. L'entrée à la Haute Assemblée devait lui être permise seulement l'année suivante : une nouvelle élection partielle avait lieu le 7 janvier 1894 afin de pourvoir au siège de M. Chardon, sénateur de Haute-Savoie, décédé. Cette fois le sort lui fut plus favorable puisqu'il fut élu au premier tour de scrutin par 476 voix sur 648 votants, contre 92 voix à M. Emile Chautemps, député républicain-radical de la Seine mais originaire de la Haute-Savoie. Dans les dernières années de son mandat sénatorial André Folliet, atteint d'un mal implacable, mourut le 22 mars 1905 à Paris, à l'âge de 67 ans.

André Folliet était chevalier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. André FOLLIET, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 18 mars 1838
Décédé le 22 mars 1905
Profession
Avocat
Département
Haute-Savoie
  • Mis à jour le 30 octobre 2014