Allez au contenu, Allez à la navigation

FRANCOIS-SAINT-MAUR Charles

Ancien sénateur de la Loire-Inférieure

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 janvier 1920
  • Réélu le 6 janvier 1924
  • Réélu le 10 janvier 1933
  • Fin de mandat le 31 décembre 1941

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

FRANÇOIS-SAINT-MAUR (CHARLES, MARIE, ALPHONSE, MAXIMIIIEN, DANIEL), né le 19 décembre 1869 à Pau (Basses-Pyrénées). Décédé le 10 mars 1948 à 1949 à La Bossière du Doré (Loire-Inférieure)

Sénateur de la Loire-Inférieure de 1920 à 1941.

Docteur en droit, Charles François-Saint-Maur avait été avocat à la Cour de Paris avant d'enseigner le droit à la Faculté libre d'Angers.

Maire de La Boissière-du-Doré, bourg de la Loire-Atlantique tout proche du Choletais il présida le conseil d'arrondissement avant de songer, au lendemain de la première guerre mondiale, à entrer au Palais du Luxembourg.

Aux élections sénatoriales du 11 janvier 1920 qui consacrèrent le renouvellement total de la représentation du département de la Loire-Inférieure, il fut élu dès le premier tour par 628 voix sur 966 votants ; il en sera de même le 6 janvier 1924 où il obtint le même nombre de voix sur 976 votants et le 16 octobre 1932 (renouvellement triennal de janvier 1933) où il recueillit 653 voix sur 1.000 votants.

Président de la fédération nationale catholique, il siégea tout naturellement dans les rangs de la droite et fut même secrétaire du groupe de protection des familles nombreuses.

D'emblée, François-Saint-Maur s'imposa au Palais du Luxembourg et compta, en vingt années de carrière politique, parmi les sénateurs les plus actifs. Secrétaire du Sénat en 1924, il appartint aux commissions de l'hygiène, des finances et de la législation.

Ses interventions à la tribune furent innombrables et si elles s'attachèrent à de multiples objets, l'intérêt qu'il portait aux affaires s'orientait cependant plus particulièrement sur les questions sociales (logement, législation des habitations à bon marché, travail de nuit des femmes - problème qui retint longtemps l'attention des sénateurs - assurances sociales) ainsi que les problèmes scolaires.

Ses affinités conservatrices le conduisirent à se prononcer contre le vote des femmes, ainsi d'ailleurs que la plupart de ses collègues de la Haute Assemblée, et contre le pacte franco-soviétique de 1936.

Le 10 juillet 1940 il ne prit pas part au vote sur le projet de loi constitutionnelle ayant accordé les pleins pouvoirs au maréchal Pétain.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

FRANÇOIS-SAINT-MAUR (Charles)

Né le 19 décembre 1869 à Pau (Basses-Pyrénées)

Décédé le 10 mars 1949 à La Boissière du Doré (Loire-Inférieure)

Sénateur de Loire-Inférieure de 1920 à 1941

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1736, 1737)

Charles François-Saint-Maur ne prend pas part au Congrès de Vichy, et se retire, avec la guerre, de toute vie publique. Il disparaît dans sa propriété de La Boissière en 1949.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Charles FRANCOIS-SAINT-MAUR, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 19 décembre 1869
Décédé le 9 mars 1949
Profession
Avocat
Département
Loire-Inférieure
  • Mis à jour le 19 avril 2014