Allez au contenu, Allez à la navigation

FROGET Jean-Marie

Ancien sénateur du Rhône

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 14 janvier 1936
  • Fin de mandat le 26 février 1942 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1936 , 1937 , 1938 , 1939 , 1940

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

FROGET (JEAN-MARIE), né le 20 mars 1880, à Tarare (Rhône).

Sénateur du Rhône de 1935 à 1942.

Jean-Marie Froget était fils de ses oeuvres. Dans une fiche signalétique écrite de sa main en 1937, il confessait avoir fait des études primaires, mais inscrivait : « ...néant » devant la rubrique « diplômes universitaires ». Avec la même humilité, le mot néant accompagnait de même les rubriques « écrits et discours » et « décorations ».

Petit employé d'une entreprise textile de Tarare, il franchit tous les échelons de la hiérarchie pour devenir directeur d'une usine de fabrication de tissus spéciaux pour pansements.

Il débuta dans la politique à 39 ans, après la fin de la première guerre mondiale, comme conseiller municipal de sa ville natale. Six ans plus tard, il devint maire de Tarare et ne cessa d'occuper cette fonction - hormis une courte interruption entre 1927 et 1929. L'oeuvre édILItaire accomplie par lui, durant ces longues années passées à la tête de cette petite ville industrielle du Rhône, le remplissait de fierté : à une époque où de telles réalisations n'étaient point si fréquentes, il avait créé un hôpital-maternité, un établissement de bains-douches, une piscine et des camps de vacances. Jean-Marie Froget ne fit qu'une brève carrière de moins de deux ans, en 1924 et 1925, au Conseil général du Rhône. Mais aux élections du 20 octobre 1935, il fut élu sénateur du Rhône, sur la liste radicale menée par Justin Godart, au troisième tour de scrutin et en quatrième position (423 voix sur 825 votants).

Inscrit au groupe de la gauche démocratique et membre des commissions des pétitions, du commerce - à laquelle il appartiendra jusqu'en 1940 - il était avare de déclarations de politique générale, mais sa profession de foi comportait en premier lieu : « défense résolue des institutions républicaines ; maintien sans concession de la laïcité ; dissolution des ligues factieuses... résistance à toute tentative de fascisme... » Il vota cependant le 10 juillet 1940 à Vichy la loi accordant les pouvoirs constituants au maréchal Pétain.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

FROGET (Jean-Marie)

Né le 20 mars 1880 à Tarare (Rhône)

Décédé le 26 février 1942 à Tarare

Sénateur du Rhône de 1935 à 1942

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1745)

Après le Congrès de Vichy et son vote positif en faveur de la révision constitutionnelle, Jean-Marie Froget se retire à Tarare. Il disparaît en 1942, à l'âge de 61 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Jean-Marie FROGET, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 20 mars 1880
Décédé le 26 février 1942
Profession
Industriel
Département
Rhône
  • Mis à jour le 21 décembre 2014