Allez au contenu, Allez à la navigation

GARRIGOU Louis

Ancien sénateur du Lot

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 23 mars 1930
  • Réélu le 10 janvier 1933
  • Fin de mandat le 31 décembre 1941

Extraits de la table nominative :

1930 , 1931 , 1932 , 1933 , 1934 , 1935 , 1936 , 1937 , 1938 , 1939 , 1940

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

GARRIGOU (LOUIS), né le 19 juillet 1884 à Alger.

Sénateur du Lot de 1930 à 1941.

Né en Algérie d'une famille originaire de Cahors, Louis Garrigou fit d'excellentes études couronnées par le diplôme de docteur en droit. Entré dans l'administration préfectorale, il fut d'abord sous-préfet, puis chef du secrétariat particulier du ministre de l'Intérieur. Ancien conseiller de préfecture de la Seine, il occupa les fonctions de commissaire du gouvernement auprès de cette assemblée le 24 septembre 1918. Il appartint ensuite à plusieurs cabinets ministériels, notamment au ministère de la Guerre, de l'Intérieur, et fut chef du cabinet de Painlevé.

Elu le 12 mai 1929 maire de Saint-Martin-de-Vinars, il se présenta l'année suivante à l'élection sénatoriale partielle provoquée par la démission d'Anatole de Monzie, élu député. Le 23 mars 1930, il était élu sénateur au premier tour par 416 voix sur 599 votants. Il devenait ainsi l'un des plus jeunes membres de la Haute Assemblée.

Au Luxembourg, il siégea sur les bancs de la gauche démocratique et fit partie des commissions d'administration générale et de l'enseignement.

Au cours de la discussion du budget de 1936, il intervint le 28 décembre 1935 contre la suppression de vingt bureaux d'enregistrement dans des - cantons ruraux, mesure qui risquait d'ouvrir une longue brèche à la fraude et d'imposer aux habitants des campagnes de fastidieux déplacements. Ayant obtenu l'accord du ministre des Finances Régnier et du président Caillaux, il fit voter par le Sénat un amendement sur le chapitre en cause.

Garrigou soutint le gouvernement du Front populaire, non seulement lors des scrutins relativement faciles de 1936, mais dans le vote qui provoqua la chute du gouvernement Blum en 1937.

Le 30 décembre 1938, pendant la discussion du budget de 1939, il reprit une proposition votée par la Chambre et tendant à imposer au taux le plus bas de la taxe de résorption, les céréales entrant dans les échanges blés-pain, c'est-à-dire en fait les quelques sacs qui servaient à la rémunération du meunier et du boulanger. Allait-on, pour éviter quelques abus, accabler les souches les plus pauvres de la paysannerie française ? Le Sénat ne l'entendit pas de cette oreille et répondit à l'appel de Garrigou ; mais dans un sage esprit de prévention et de transaction, il établit tout de même un plafond.

Nommé secrétaire du Sénat en 1939 et en 1940, Garrigou prit part au Congrès de Vichy et, le 10 juillet 1940, il apporta sa voix au gouvernement du maréchal Pétain.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

GARRIGOU (Louis)

Né le 19 juillet 1884 à Alger (Algérie)

Décédé le 28 mai 1966 à Cahors (Lot)

Sénateur du Lot de 1930 à 1941

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1785)

Après la guerre, Louis Garrigou se retire dans le département du Lot d'où sa famille est originaire. Il poursuit sa carrière politique locale en qualité de maire de Saint-Martin-de-Vers jusqu'en 1955, et de conseiller général du canton de Lauzès jusqu'en 19581.

GARRIGOU (Louis)

Né le 19 juillet 1884 à Alger (Algérie)

Décédé le 28 mai 1966 à Cahors (Lot)

Sénateur du Lot de 1930 à 1941

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome V, p. 1785 ; et dans le dictionnaire des parlementaires français 1940-1958, tome IV, p. 149)

Sous la Ve République, Louis Garrigou est réélu conseiller général du canton de Lauzès. Il le demeure jusqu'à sa mort, qui survient dans sa 82e année1.

_______________________

Sources : Archives nationales : F/1cIV/153 et CAC, 19770359/20 ; 197800654/73 et 77.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Louis GARRIGOU, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 19 juillet 1884
Décédé le 28 mai 1966
Profession
Fonctionnaire préfectoral
Département
Lot
  • Mis à jour le 22 septembre 2014