Allez au contenu, Allez à la navigation

GAUTHIER Gustave

Ancien sénateur de la Haute-Saône

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 28 janvier 1900
  • Fin de mandat le 2 janvier 1909 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

GAUTHIER (GUSTAVE), né le 25 juillet 1835 à Remiremont (Vosges), mort le 28 juillet 1909 à Luxeuil (Haute-Saône).

Sénateur de la Haute-Saône de 1900 à 1909.

Tout comme son père, Gustave Gauthier avait choisi la carrière médicale. Entré à 18 ans à l'école de médecine de Brest, il participe en 1860 à l'expédition militaire française en Chine. Revenu en France en 1861, il passe son doctorat et se fixe à Luxeuil.

L'Empire finissant fait de lui un militant actif et il accueille avec faveur les débuts de la IIIe République. A la veille des élections législatives de 1881 il tente, mais sans succès, de proposer sa candidature au congrès républicain de l'arrondissement de Luxeuil, contre celle de Gaston Marquiset, député sortant. II ne s'entend pas avec les dirigeants départe mentaux du parti républicain, et c'est la rupture. Gustave Gauthier va devenir un des animateurs de la droite libérale nationaliste.

Aux élections cantonales du 30 juillet 1893, il se présente dans le canton de Luxeuil contre Victor Genoux-Prachée, pharmacien et maire de la ville, candidat du parti républicain. Il a le soutien des industriels de la région et du journal de droite, le Nouvelliste, mais il n'obtient que 1.448 voix contre 2.113 à son adversaire.

Aux élections législatives de 1898, il participe activement, en tant que membre du bureau du « comité républicain de Luxeuil », lui-même rattaché à l'association nationale républicaine, à la campagne en faveur de l'industriel Alfred Colle, candidat républicain, libéral progressiste, contre le député radical sortant, Victor Genoux-Prachée. Celui-ci ne sera pas réélu.

Aux élections sénatoriales du 28 janvier 1900, Gustave Gauthier pose sa candidature et son principal adversaire est toujours Victor Genoux-Prachée. Gustave Gauthier qui se présente comme « républicain progressiste, antiministériel, nationaliste », sera élu au troisième tour par 436 voix contre 413 sur 862 votants. Il va collaborer régulièrement au Nouvelliste et certains de ses articles seront reproduits par le Réveil de la Haute-Saône, journal de l'extrême-droite monarchiste.

Au Sénat, Gustave Gauthier s'inscrit au groupe de la gauche républicaine. Une de ses premières interventions a trait à l'affichage électoral. Gauthier demande que la dernière affiche soit apposée «trois jours francs avant l'ouverture du scrutin ».

Il interviendra aussi sur la propriété industrielle, la santé publique, et notamment la composition du comité consultatif d'hygiène publique.

L'état sanitaire de l'armée est l'objet des préoccupations du Sénat. En présence du général André, ministre de la Guerre, Gustave Gauthier intervient pour recommander « trois mesures à la sollicitude du ministre de la Guerre, chauffage, aération, viande grasse ».

Au cours des années 1904 et suivantes, le sénateur de la Haute-Saône interviendra à de nombreuses reprises dans les discussions budgétaires. Il parlera également à propos des projets de loi relatifs à l'outillage national et à la culture du tabac.

Malade, Gustave Gauthier ne se représente pas au renouvellement de 1909. Il sera remplacé par Jules Jeanneney, futur président du Sénat, et mourra en juillet 1909. Il était âgé de 74 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Gustave GAUTHIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 25 juillet 1835
Décédé le 28 juillet 1909
Profession
Médecin
Département
Haute-Saône
  • Mis à jour le 22 novembre 2014