Allez au contenu, Allez à la navigation

GAUVIN Eusèbe

Ancien sénateur de Loir-et-Cher

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 7 janvier 1906
  • Réélu le 11 janvier 1920
  • Réélu le 6 janvier 1924
  • Fin de mandat le 19 juin 1931 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

GAUVIN (EUSÈBE, HONORÉ), né le 29 novembre 1852 à Suèvres (Loir-et-Cher), mort le 19 juin 1931 à Mer (Loir-et-Cher).

Député de Loir-et-Cher de 1895 à 1906.

Sénateur de Loir-et-Cher de 1906 à 1931.

Venu très jeune dans cette jolie localité de Mer, qu'il ne devait plus quitter désormais, Eusèbe Gauvin, après de bonnes études au lycée de Vendôme, entra tout de suite dans la vie publique puisque, en 1877, à 25 ans, il fut élu conseiller municipal de sa commune, dont il devint en 1884 le maire pour le demeurer pendant quarante ans. Conseiller général depuis 1891, il se présenta aux élections législatives de 1893 pour la 1re circonscription de Blois. Mais il ne fut pas élu. Au premier tour il obtint 4.663 voix contre 7.882 au général Riu et 3.553 à M. Duros. Au deuxième tour, sur 15.461 votants, il recueillit 5.019 voix contre 9.781 au général Riu et 74 voix à M. Duros. Le général Riu étant décédé le 24 janvier 1895, une élection partielle eut lieu le 17 mars de la même année. Eusèbe Gauvin fut élu au deuxième tour par 7.172 voix sur 17.858 votants contre 6.634 à M. Treignier, radical-socialiste, et 3.924 au comte de Salaberry, conservateur. Au premier tour il avait obtenu 6.684 voix sur 17.018 votants, M. Treignier 6.254 voix et M. de Salaberry 3.785 voix.

Aux élections de 1898 son mandat lui fut renouvelé. M. Gauvin obtint au deuxième tour 8.726 voix sur 18.817 votants contre 6.708 à M. Treignier et 3.167 à M. de Salaberry. Au premier tour, M. Treignier arrivait en tête avec 6.115 voix sur 18.531 votants contre 5.827 à M. Gauvin, 3.362 à de Salaberry et 3.106 à M. Lacoin, républicain.

Eusèbe Gauvin s'était présenté comme républicain radical, défenseur de la politique de progrès et de réformes pratiques. Il appartint au groupe de la gauche progressiste et il soutint de ses votes la politique du cabinet Bourgeois. Il fut membre notamment de la commission d'assistance et de prévoyance sociales et de la commission d'hygiène publique. Il appuya toutes les mesures favorables à la protection des intérêts de l'agriculture, de la viticulture et de l'industrie française.

Aux élections de 1902, Gauvin sollicita un troisième mandat. II fut élu par 10.192 voix sur 18.220 votants contre 7.770 voix à M. Jules Brisson, maire de Blois.

Le 7 janvier 1906, il devint sénateur de Loir-et-Cher. Au deuxième tour, il obtint 327 voix sur 623 votants après en avoir obtenu 310 au premier tour. Démissionnaire de son mandat de député le 11 janvier 1906, il siégea au Luxembourg jusqu'à la fin de sa vie. En effet, il fut réélu sénateur, au premier tour, le 11 janvier 1920, par 323 voix sur 618 votants et le 6 janvier 1924 par 487 voix sur 620 votants.

Eusèbe Gauvin s'inscrivit au groupe de la gauche démocratique. Il fut membre de la commission d'administration générale, départementale et communale. Il mourut en cours de mandat, le 19 juin 1931, à l'âge de 79 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Eusèbe GAUVIN, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 29 novembre 1852
Décédé le 19 juin 1931
Profession
Propriétaire
Département
Loir-et-Cher
  • Mis à jour le 24 octobre 2014