Allez au contenu, Allez à la navigation

GERARD Albert

Ancien sénateur des Ardennes

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 4 janvier 1903
  • Réélu le 7 janvier 1912
  • Réélu le 9 janvier 1921
  • Fin de mandat le 13 janvier 1930 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

GÉRARD (ALEXANDRE, LUCIEN, Albert), né le 26 avril 1861 à Château-Regnault (Ardennes).

Sénateur des Ardennes de 1903 à 1930.

Polytechnicien, industriel, maître de forges, membre de la chambre de commerce de Charleville, notable, Albert Gérard se tourna rapidement vers la politique.

Conseiller municipal de sa commune dès 1886, il fut président du conseil d'arrondissement de Mézières, puis conseiller général et vice-président du Conseil général. Le 4 juin 1903, il fut élu sénateur avec 396 voix sur 839 suffrages et siéges dans le groupe de l'union républicaine. Il devait être réélu le 7 janvier 1912, premier de liste, à l'imposante majorité de 543 voix sur 821 et le 9 janvier 1921, avec 421 voix sur 824.

Il remplit les fonctions de secrétaire au Sénat de janvier 1906 à janvier 1909. Son activité est celle d'un spécialiste, d'un technicien, aux commissions des finances, des travaux publics, des chemins de fer, des douanes.

Représentant d'une région particulièrement éprouvée par la Grande guerre, Albert Gérard fut l'un des promoteurs du groupe Interparlementaire des départements envahis, groupe chargé de la défense des intérêts de tous les sinistrés. Il fut ensuit membre de la commission chargée d'examiner les questions relatives à ces mêmes départements après leur libération et de la commission des dommages de guerre, où il s'intéressa tout particulièrement à la loi des réparations de 1919. Ses interventions eurent pour objet : la protection des propriétaires de valeurs mobilières dépossédés par faits de guerre, le projet de loi relatif aux ressources fiscales, le budget des dépenses recouvrables, le projet de loi accordant des croix aux administrateurs des communes.

En 1930, il se présenta au Sénat, mais n'obtenant que 195 voix sur 822, il ne fut pas réélu.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Albert GERARD, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 26 avril 1861
Décédé le 31 janvier 1943
Profession
Industriel
Département
Ardennes
  • Mis à jour le 23 avril 2014