Allez au contenu, Allez à la navigation

GILBERT-BOUCHER Charles

Ancien sénateur de la Seine-et-Oise

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 30 janvier 1876
  • Réélu le 8 janvier 1882
  • Fin de mandat le 6 janvier 1886 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1876 , 1877 , 1878 , 1879 , 1880 , 1881 , 1882 , 1883 , 1884 , 1885 , 1886

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

GILBERT-BOUCHER (CHARLES-GUSTAVE), sénateur de 1876 à 1885, né à Paris le 29 mai 1819, mort à Luzarches (Seine-et-Oise) le 6 janvier 1885, étudia le droit, et, après avoir exercé la profession d'avocat, entra dans la magistrature, le 6 juin 1847, comme substitut au tribunal d'Auxerre. Commissaire du gouvernement au tribunal d'Avallon le 20 mars 1848, il passa ensuite à Provins en qualité de substitut du procureur de la République, Il refusa, après le coup d'Etat de décembre 1851, de se rendre en disgrâce à Villeneuve-d'Agen ; mais il fut réintégré, quelques années plus tard, dans la magistrature impériale, et nommé, le 13 octobre 1859, procureur impérial à Sens, d'où il passa à Meaux en 1861 ; puis il devint juge au tribunal civil de la Seine le 30 août 1865. Beau-frère de M. Henri Didier, ancien député, et professant, comme lui, des idées libérales, il fut nommé, après le 4 septembre 1870, conseiller à la cour de Paris, tandis que M. Didier acceptait le poste de procureur de la République. Membre du conseil général de Seine-et-Oise pour le canton de Luzarches, M. Gilbert-Boucher devint en 1871 président de ce conseil, se déclara pour la politique de Thiers, et adhéra à la Constitution de 1875, dans un discours où il disait : « L'Assemblée nationale a établi et consacré le gouvernement républicain. C'est un devoir pour nous de nous conformer à ces lois, et je suis bien convaincu que personne parmi nous ne songera à se soustraire aux obligations qu'elles imposent.» Porté sur la liste républicaine modérée, aux élections sénatoriales du 30 mai 1876, dans le département de Seine-et-Oise, avec MM. Léon Say et Feray, il fut, malgré l'opposition de M. Buffet, alors vice-président du conseil des ministres, élu sénateur, le 3e et dernier, par 449 voix (783 votants). Il prit place au centre gauche et vota avec les républicains de la Chambre haute, par exemple : contre la demande de dissolution de la Chambre des députés (22 juin 1877). M. Gilbert-Boucher appuya le ministère parlementaire de Dufaure et continua de voter, après le renouvellement partiel de 1879, avec la fraction la plus conservatrice de la majorité sénatoriale. Réélu sénateur de Seine-et-Oise, le 8 janvier 1882, par 442 voix sur 783 votants, il prêta son concours aux divers ministères opportunistes de la législature, fut admis à la retraite comme conseiller à la cour de Paris le 26 novembre 1885, et mourut peu après, à Luzarches. Il fut remplacé au Sénat, le 4 avril 1886, par M. Maze.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Charles GILBERT-BOUCHER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 29 mai 1819
Décédé le 6 janvier 1886
Profession
Magistrat
Département
Seine-et-Oise
  • Mis à jour le 24 novembre 2014