Allez au contenu, Allez à la navigation

LAVALLEY Alexandre

Ancien sénateur du Calvados

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 25 janvier 1885
  • Fin de mandat le 20 juillet 1892 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1885 , 1886 , 1887 , 1888 , 1889 , 1890 , 1891 , 1892

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

LAVALLEY (ALEXANDRE-THÉODORE), membre du Sénat, né à Progny (Aisne) le 9 octobre 1821, fit ses études au lycée de Tours, entra à l'Ecole polytechnique, en sortit dans le génie militaire (1842), donna sa démission, et passa quelques années en Angleterre, où il se fit ouvrier mécanicien pour acquérir les connaissances pratiques dont il avait besoin. Revenu en France, il entra dans la maison de M. Gouin, qui lui confia la direction des ateliers de construction des locomotives. Il eut une part importante comme ingénieur aux dragages du canal de Suez ; puis il obtint (1876) la concession des travaux du port de la Pointe des Gallets à l'île de la Réunion et d'un chemin de fer reliant ce port à l'intérieur de l'île. Après deux tentatives infructueuses, aux élections législatives du 20 février 1876 à Lisieux, et à celles du 14 octobre 1877 à Falaise, comme candidat républicain, M. Lavalley se fit élire, le 25 janvier 1885, au renouvellement triennal de la Chambre haute, sénateur du Calvados par 590 voix sur 1,173 votants. Il prit place à gauche, vota avec la majorité : pour la nouvelle loi militaire, pour la politique coloniale ; il était absent lors du scrutin pour l'expulsion des princes. En dernier lieu, M. Lavalley s'est prononcé pour le rétablissement du scrutin d'arrondissement (13 février 1889), pour le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté le la presse, contre la procédure à suivre devant le Sénat contre le général Boulanger.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

LAVALLEY (ALEXANDRE, THÉODORE), né le 9 octobre 1821 à Progny (Aisne), mort le 20 juillet 1892 à Pont-l'Evêque (Calvados).

Sénateur du Calvados de 1885 à 1892.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 640.)

Son activité parlementaire s'est surtout déployée au sein de commissions et par le dépôt de rapports.

Il mourut au château de Bois-Tillard, près de Pont-l'Evêque, le 20 juillet 1892, à l'âge de 71 ans.

Il était officier de la Légion d'honneur.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Le Sénat vers 1950
Etat-civil
Né le 9 octobre 1821
Décédé le 20 juillet 1892
Profession
Ingénieur
Département
Calvados
  • Mis à jour le 02 août 2014